Depuis quelques bonnes années maintenant, The Big Bang Theory est vraiment une de mes séries préférées. J’ai énormément ri avec. Je fais partie de ces personnes qui ne rient pas des personnages mais avec eux, dans la mesure où j’ai une grande part de geek en moi, j’aime la pop culture, la science fiction, la fantasy, je joue à des jeux de rôle, bref, j’ai la chance de comprendre de nombreuses références qui passent souvent inaperçues aux oreilles des néophytes.

Ça a été une super surprise, à la sortie de cette série, de voir le soin porté à l’écriture et aux débats menés dans chaque histoire. Il semble que The Big Bang Theory réunisse 3 publics :

  • les geeks
  • les universitaires, les scientifiques, les ingénieurs
  • ceux qui rient aux dépens des personnages

Peu importe dans quel public vous vous situez, vous avez peut-être aussi contribué à son succès.

48_tbbt

Cependant, cette belle histoire entre nous est terminée. J’avoue tout. J’ai senti que quelque chose n’allait pas pendant la saison 9, moins de rires, moins d’enthousiasme. Mais je n’ai vraiment mis le doigt dessus qu’à la saison 10, que j’ai entamée mais jamais terminée (Oui, bon, j’ai franchement tardé à écrire ce billet, surtout pour ceux qui suivent les sorties d’épisodes aux US). Et là, c’est le drame :

The Big bang Theory a perdu son essence, sa substantifique moelle, son mojo, son fantôme dans la machine : elle a perdu sa geekerie. Purement et simplement. Et je pose ça là :

Comment une série sur les geeks sans geekeries peut-elle donc continuer ? Je vous le demande, ma bonne dame !

48_tbbt02

Non ? Vous n’avez pas remarqué ? Où sont passés les débats enflammés sur qui de Hulk ou de Superman gagnerait un combat ? Pourquoi Doctor Who vient-il toujours en angleterre au 20e siècle alors qu’il n’est pas sensé croiser sa propre ligne temporelle ? Comment Biff Tannen a-t-il pu rentrer dans son propre futur alors qu’il avait modifié son passé ? (cette dernière question n’a jamais été soulevée dans la série, comme quoi, il restait des choses à dire)

Non. C’est fini. Ciao les geeks.

Dans la saison 9 et encore plus dans la 10, je me suis ennuyée. Il n’y a plus qu’un seul sujet qui traverse les épisodes : les histoires de cœur des personnages. Alors oui, c’est un peu la trame de fond depuis le début, et j’ai adoré l’arrivée d’Amy Farrah Fowler qui a vraiment donné un second souffle à toute la bande. Mais c’était à la saison 5. Un bail. Une éternité.
Depuis 3 saisons, il y a un gros grain de sable dans les rouages. Sincèrement, on s’en fiche un peu de toutes ces histoires relationnelles si on ne retrouve plus ce qui fait l’essence des personnages. Leurs passions, leurs comics, leurs débats manquent vraiment à l’ensemble. Sans cela, ils ne sont que des sous-friends. Des sous-seinfeld.

Comment les scénaristes ont-ils pu perdre de vue leurs personnages ? Peu importe la réponse à cette question, c’est ce qui s’est passé, peut-être pour plaire à un plus large public. Et des histoires d’amour, moi, je préfère les lire dans des livres de Jane Austen.

Donc au revoir, The Big Bang Theory.

appel_com2

5 Comments on Pourquoi je n’aime plus The Big Bang Theory

  1. emilie
    11 octobre 2016 at 11 h 24 min (7 mois ago)

    Je n’ai rien compris à toutes ces références et je ne regarde pas cette série (car je ne comprends rien non plus) mais moi aussi j’aime les livres de Jane Austen 😛

    Répondre
  2. MamzelDree
    16 octobre 2016 at 22 h 38 min (7 mois ago)

    Je n’ai pas encore commencé la saison 10, avec le chéri on a repris la série depuis le début afin de revoir l’évolution des personnages !
    J’ai vraiment beaucoup ri grâce à cette série, tous ces débats enflammés dont tu parles justement.

    Répondre
  3. une rousse lambda
    17 octobre 2016 at 0 h 56 min (7 mois ago)

    J’ai aimé cette série pendant longtemps aussi avant de me rendre compte de son sexisme exacerbé a peine caché.J’ai eu bcp de mal à l’admettre tant j’aimais cette série mais maintenant je ne vois plus que ça (du moins dans les premières saisons). Les references geek sont tres droles mais ce sexisme ambiant et cette ode au harcellement sexuel (verbal surtout) gâche tout..je me suis arrêté tot mais j’espère que les dernières saisons, a defaut d’etre geek, se sont au moins amélioré sur ce sujet 🙂

    Répondre
  4. Tellou
    17 octobre 2016 at 8 h 11 min (7 mois ago)

    Ahhh moi aussi je l’adore cette serie. Je n’avais pas remarque qu’ils etaient moins geek. Peut etre moins de discussions sur superman ou de departs pour comic-con, mais ce la ne me derange pas. Justement ils « grandissent » et murissent, tout en restant des geeks et aussi un petit peu des handicapes dans leurs relations amoureuses/ maritales/ parentales. Je pense que cela n’aurait peut etre pas ete credible qu’au moment ou ils sont dans des relations amoureuses stables voire ont des enfants qu’ils en soient au meme stade qu’aux premieres saisons. PS: J’ai mis l’appli « whip » de Sheldon sur mon portable. Ca m’eclate lol

    Répondre
  5. La Belle Bleue
    10 avril 2017 at 10 h 27 min (1 mois ago)

    Moi aussi les histoires d’amour entre les personnages commencent sérieusement à me les briser. Pire encore: quand Sheldon emménage avec Amy… WTFFFFFFFFFFF ?!!!! On parle de SHELDON là hein, pas de Scarlett O’Hara, ni de Jack et Rose.
    Penny et Leonard ça commence à faire relou, on ne sait plus rien de leur boulot.
    Finalement, y a que Raj, son chien, et Stuart qui sont restés drôles et fidèles à eux-mêmes ! Bien que j’aimerais voir plus souvent Cinnamon (le chien de Raj) 😉

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *