travail

Emploi du temps : Si, on peut caser beaucoup de choses en une journée

Cela ne vous aura pas échappé, je n’ai pas écrit depuis trois semaines. Je ne suis pas en panne d’inspiration, c’est pourquoi j’ai eu envie, aujourd’hui, de prendre enfin un peu de temps pour écrire et dessiner et vous raconter un peu mon quotidien et mon emploi du temps depuis deux mois.

Depuis février, il m’est plus compliqué d’écrire sur le blog, pour une question de temps. Je ne l’ai absolument pas fait passer un cran en dessous dans mes priorités.

Tout a commencé en décembre, lorsque j’ai commencé ce job dont j’avais d’ailleurs parlé ici. Un job vraiment cool, mais qui est à 1h de transports de chez moi (on ne va pas se plaindre pour la région parisienne, mais ça me prend tout de même deux heures dans ma journée, voire plus lorsqu’il y a des soucis d’exploitation, comme tous les jours de cette semaine).

Écrire un article ici me prend entre une demi journée et une journée entière, selon le nombre de dessins. Vous comprendrez donc que je les écris rarement d’une seule traite. Mais lorsque j’étais freelance, cela pouvait arriver. J’aménageais mon emploi du temps comme je l’entendais.
J’aimais bien me lever tôt, enchaîner mes heures de travail et dessiner l’après midi. C’était mon emploi du temps idéal.

Désormais, je me lève toujours tôt, mais je passe 1h dans les transports, 8h au travail et une autre heure dans les transports. Je finis ma journée tôt, j’ai de la chance, je peux être chez moi à 18h30. À cette heure ci, je suis déjà très fatiguée. Ceux qui me connaissent savent que l’énergie n’est pas ma principale ressource et que c’est pour moi une quête de longue haleine que de trouver comment en avoir plus. Bref, en rentrant à cette heure ci, j’en ai encore suffisamment pour faire à manger, écrire, mais pas dessiner. Bref, j’ai largement changé d’emploi du temps.

Je ne me plains pas, hein, qu’on soit clair ! J’explique juste la base.

Et puis, en février, il a fallu mettre en route les projets perso. Parce que j’ai beau avoir un job, je n’en suis pas moins associée dans une entreprise pleine de projets qui me tiennent vraiment énormément à cœur.

Depuis ce moment, mes journées ressemblent à ça :

9h30 : matinée de travail

7h : méditation ! 7h15 : affirmations 7h30 : douche 8h30 : transports et je dessine aussi pour Melle Dentelle Après-midi : travail 17h30 : transports 18h30 : mon deuxième travail

Enfin après tout ça je peux rentrer chez moi. Il peut être 20h30 ou 22h, ça dépend des jours. On mange très vite puis, en général, je m’écroule. Je n’ai plus le temps d’écrire, mais je me dis que ce ne sera pas pour toujours.

De plus, depuis début mars, je suis sur un troisième projet, que j’aurais pu refuser mais que je trouve vraiment sympa, alors j’ai accepté, folle que je suis ! Je m’accroche et fais en sorte de faire de belles choses pour ce projet aussi.
Dans cette même période, le travail s’est fait plus dense pour ma boite (nous préparons de nouveaux livres). Je ne consacre donc plus tous mes déjeuners au blog. Et je travaille le week end, aussi, souvent. J’essaie de répartir mon temps de travail de façon à ne jamais sacrifier mes nuits. C’est important de se connaître, non ?

Encore une fois, je ne me plains absolument pas. Je vous explique simplement pourquoi j’écris beaucoup moins ces temps-ci, et pourquoi je dessine encore moins.
D’ailleurs, j’avais prévu cet article pour la semaine dernière, mais j’ai été prise par le temps !

samedi : atelier de peinture !

Le samedi, je me lève aussi tôt qu’en semaine, et je me rends à mon atelier de peinture. Je dors le dimanche matin. Vous avez désormais une petite idée de mon emploi du temps dans lequel j’essaie de caser du repos, autant que faire se peut.

Je vous aime, hein, je reviens bientôt !!

*: Les chroniques Mademoiselle Dentelle, c’est ici !

J’ai reçu une promesse d’embauche

Eh oui, comme quoi la vie apporte son lot de surprise : on m’a proposé un CDD dans une maison d’édition que j’aime beaucoup, et donc j’ai reçu un truc extraordinaire : une promesse d’embauche !
Oui, je vous jure, ça vaut une note de blog.

54_embauche01

54_embauche02

54_embauche03

Certes le salaire n’est pas mirobolant, mais je n’ai jamais été très bien rémunéré pour mes postes précédents en entreprise… Bon, je ne vous révèlerai pas le montant de ce salaire, surtout parce que vous allez sûrement, comme ma belle sœur l’a déjà fait avec mes anciens salaires, vous moquer de son petit montant, mais à titre personnel je suis vraiment satisfaite.

Ce boulot à commencer en décembre, c’est vraiment un grand pas pour moi. Cela fait 5 ans que je suis freelance, et je n’en fais pas un secret : l’entreprise ne me manque pas du tout. Cette promesse d’embauche matérialise en quelque sorte une angoisse à recommencer la vie en entreprise en décembre. Mais j’ai pu rencontrer l’équipe et ils ont l’air vraiment sympathiques. Et le job est cool, j’ai hâte de commencer. Et ce n’est que pour 5 mois (peut-être un peu plus, vue que c’est un remplacement de congé maternité). Et j’ai hâte de travailler pour cet éditeur.
Bref, j’ai l’impression de débuter un truc (on a toujours de nouvelles choses à apprendre dans chaque job malgré les nombreuses années d’expérience, car chaque entreprise a ses propres process et ses habitudes éditoriales) tout en étant débarrassée de l’angoisse habituelle du nouveau job / nouveaux collègues / nouveau trajet.
Je n’ai pas vu passer les années, mais il est évident que tout ce temps en freelance m’a énormément apporté.

Bien entendu, ça me fait assez bizarre de ne plus pouvoir gérer mon emploi du temps comme je l’entends pendant 5 mois, et d’avoir un trajet fixe, devoir m’inscrire dans une routine (les petits changements du quotidiens sont un des ingrédients qui contribue au bonheur, le trajet pour aller travailler en fait partie).

Enfin voilà, j’ai assez hâte, même si j’avoue que je tarde un peu à envoyer mes papiers nécessaires pour faire suite à la promesse d’embauche, car cela fait tellement longtemps qu’on ne m’en a pas demandé que je ne sais plus où ils sont !! Mon diplôme ? Vraiment ? Il date de 2003 et j’ai déménagé 13 fois depuis !!! Il faut que je remette la main sur tout ça.

Entre décembre et avril, je vais avoir beaucoup de travail, car je ne peux pas abandonner certains projets déjà en cours. J’espère mettre à profit mon temps de trajet pour maintenir des notes régulières sur le blog !

Mon seul vrai regret c’est de ne pas pouvoir voyager pendant cette période, car je n’ai pas arrêté de remettre au lendemain mes visites aux copines tout autour de la France et j’en suis assez triste. Mais c’est une nouvelle expérience qui me réjouit. J’adore quand ma vie prend des tournures inattendues. Je n’aime pas le linéaire, le symétrique, le « tous les jours pareil », et croyez-moi, à 35 ans j’ai donné, je n’ai pas commencé à travailler il y a 5 ans en freelance. J’aime les projets différents, les contacts qui se multiplient, la peur de ne pas y arriver, de boucler les fins de mois, de savoir si j’aurai la chance de travailler sur tel ou tel livre… Je préfère ces questionnements et ces peurs avec plein d’aventures que de ne pas me poser ces questions et que tous les jours se ressemblent plus ou mois. C’est un choix de vie (et absolument pas une critique d’un autre choix de vie, je devance les lecteurs qui prennent parfois l’expression de mes choix comme une critique des leurs, qui son différents. Je n’estime pas que ma manière de faire est la meilleure. J’estime qu’elle est la meilleure pour moi. Les autres font bien ce qu’ils veulent).

54_embauche04

appel_com2

Bosser ou dormir : je suis freelance

41_bosserdormir

Non aujourd’hui je ne parlerai pas de la condition féminine.
Il fallait juste, pour mon bien-être personnel, que je fasse ce dessin. L’été est pour moi la période de l’année où j’ai le plus de travail, en tant que freelance. Autant dire que septembre représente une certaine libération, après le poids que j’ai eu sur les épaules tout l’été.

Pour les nouvelles du front : j’ai eu 2 livres à maquetter, de la direction artistique, un petit logo, un de ces projets s’est transformé en « bouclage maléfique » (je ne dirai pas lequel). J’en parlerai sur les réseaux sociaux quand ils sortiront, bien sûr ! Mais ce n’est pas pour tout de suite. J’ai plusieurs projets qui vont sortir en cette fin d’année, et ils représentent à eux tous quasiment mon année de travail.
J’avoue être vraiment très fière du travail que je fais, surtout quand il finit en librairie. Depuis quelques années j’ai la chance de travailler sur de très beaux projets, et c’est aussi ce qui m’aide à supporter la vie de freelance, qui n’est pas toujours drôle. Il faut savoir que pour moi c’est un vrai choix, pris il y a 5 ans maintenant, que je n’ai jamais regretté. Mais il faut bien avouer que parfois je me fais un sang d’encre !

Cet été je me suis rendue malade avec mes différents projets, et j’ai travaillé pendant toutes mes vacances (les jolies photos postées sur instagram ne sont le reflet que d’une partie de mes journées, celle pendant laquelle j’essayais tout de même de profiter des amis et de la famille)

Quant aux projets personnels, déjà si j’arrive à tenir le blog à ce nouveau rythme ce sera très bien, sinon j’en ai tellement en tête, je n’aurai sans doute pas assez d’une vie pour tout faire 🙂

À la semaine prochaine, passez un bon week end !

appel_com2

Debriefing et grosse fatigue

Comme dit dans mon dernier article, les 4 derniers jours de la semaine dernière ont été consacrés au salon Paris Comics Expo, sur lequel je gérais pas moins de 5 points de vente avec mon mari, pour notre jolie entreprise de gastronomie geek : Gastronogeek.

Je reviens vers vous proprement épuisée. Je me sens comme une petite braise en fin de vie.

19_afterPCE01

L’édition 2016 a été particulièrement réussie, et je sais que ça intéresse certaines d’entre vous, il y avait vraiment de belles choses à voir. En tant qu’illustratrice, j’étais juste toute fofolle de voir tous les artistes présents, dont un grand nombre de tout premier plan. C’est toujours un plaisir de voir le travail de San Julian qui se déplace toujours pour l’occasion, mais aussi Bruce Timm, Joe Madureira ou Claire Wendling dont j’ai pu avoir un dessin !

Autant dire que je suis aux anges. Pour le coup voilà, je me dessine avec un grand cœur formé par mes bras, parce que c’est vraiment comme ça que je me suis sentie en obtenant mes dessins ! (j’ai aussi eu un dessin de Marguerite Sauvage, que je suis depuis plus de 10 ans, je suis super contente !)

19_afterPCE02-2

Malheureusement je n’ai pas pu voir autant de choses que je le souhaitais, car il a fallu énormément travailler pour notre propre projet. Je n’ai même pas pu vraiment montrer ce que je voyais sur snapchat, même si j’ai pu mettre un petit film d’Andrew Scott !

J’ai pris un day off hier, et aujourd’hui la reprise est difficile, je tombe littéralement de sommeil, cela fait 2 week ends que je travaille en plus, donc j’aimerais vraiment me reposer ! Mais comme j’ai encore plein de projets, je crois que ça attendra le mois de mai… Enfin, aujourd’hui au moins…

19_afterPCE03

je vais dormir.

En attendant, vous pouvez voir des photos sur la page facebook de Gastronogeek, et sur mon twitter !

appel_com2

Être une geekette

Aujourd’hui je parle boulot et ce n’est pas vraiment une parenthèse puisque mon travail a une énorme importance dans ma vie. Je fais un métier que j’aime. Je suis graphiste et illustratrice, j’ai deux blog et suis chroniqueuse sur un troisième, j’ai aussi monté une société avec mon mari et des amis qui n’a rien à voir avec tout ça, mais dont je crée l’identité graphique et la fait évoluer chaque jour.

C’est de ça qu’on va parler aujourd’hui. De notre jolie boite de gastronomie geek : Gastronogeek. Encore une histoire de passion, donc, entre la cuisine et les univers geek.
Parce qu’on participe ce week end à Paris Comics Expo.

18_PCE

Geeks et geekettes, si vous ne connaissez pas Paris Comics Expo, courrez acheter des tickets d’entrée, parce que c’est actuellement une des conventions des plus intéressantes autour du comics et des cultures de l’imaginaire.
C’est familial, à taille humaine, et elle propose un contenu approprié et très qualitatif ! Je précise que je ne suis pas payée pour faire de la pub, hein, j’aime juste cette convention ! Elle a été parasitée en 2015 par Comic con et renait de ses cendres tel le phœnix ^^

Donc du 15 au 17 avril, je serai avec l’équipe de Gastronogeek à Paris Comics Expo au parc floral de paris, avec 4 foodtrucks et un bar « Cantina ». Je suis super fière que nous soyons arrivés jusqu’à ce stade, et c’est tellement prometteur pour la suite ! J’ai hâte de voir l’accueil et le retour des visiteurs, je vais passer un week end un peu fou et complètement fatiguant, et j’espère apporter de bonnes nouvelles ici après.

Bref, Pendant le salon nous seront sur le stand de Hachette Heroes à partir de 15h30 pour signer et dessiner les livres Gastronogeek et le Livre des Potions (regardez, ils sont dans la colonne de droite).

Et tout le week end bien entendu je raconterai tout ça sur snapchat ! Donc rendez-vous sur snapchat si vous ne pouvez pas venir, ça va être sympa 😀 Souvenez, vous, mon pseudo :

nom_snapc

Vous aussi vous êtes un geek / une geekette ? C’est quoi votre convention préférée ? C’est quoi votre univers préféré ?

appel_com2

Comment avoir un look de bonnasse en travaillant à la maison

Au moment où je m’apprête à dessiner mon premier look sur mon blog sauvage (vous pouvez suivre sur snapchat, pour rappel > beren_illustree), je me rend compte de la double vie que je mène avec mon travail à la maison (oui, oui, je suis freelance, ces SDF de l’emploi). J’ai tellement peu d’occasion de sortir de chez moi (surtout pendant les grosses périodes de bouclage comme j’ai eu cette semaine), que j’adore m’apprêter pour sortir.

Mais à la maison, c’est une autre histoire. Mon dieu, voyez cette dégaine !!

16_BOUYA

Voilà, ça c’est ma dégaine du matin. Je me lève le plus tôt possible, dans l’idéal pour commencer à bosser à 8h (je suis plus efficace le matin), même si ces temps ci je commence plutôt à 9h, et je bosse donc toute la matinée en pyjama ! Bouya !!

Vous aussi vous avez une double vie ? Genre semaine / week end ? Journée / soirée ? Jamais vous n’oseriez montrer votre moi-secret ?

appel_com2

La saison des bouclages

15_RUSH

Il se peut, IL SE PEUT, que je sois un peu dépassée par tout le boulot qui vient s’amonceler d’un coup dans mon agenda. C’est la saison des bouclages (en général ça dure jusqu’au mois de juillet / aout) ! Mais je promets de continuer à poster ici deux fois par semaine, non mais ! Vis ma vie de freelance ^^

Bon, en attendant, j’en mène pas large, mais j’ai hâte de pouvoir parler de tous les super projets sur lesquels je bosse ! Alors n’hésitez pas à me suivre sur instagram, snapchat et facebook, il y aura du nouveau d’ici la fin de la semaine, youhou !

appel_com2

Ces nouveaux métiers du web

11_FEMMEOFOYER01 11_FEMMEOFOYER02 11_FEMMEOFOYER03 11_FEMMEOFOYER04 11_FEMMEOFOYER05 11_FEMMEOFOYER06

Et vous, pas de souci de self-estime par rapport à votre cojoint, votre soeur, votre mère ? Vous aussi êtes férocement indépendante et ne souffrez pas ce genre de situation ?

Boulot, vie conjugale, self-estime, ces sujets vous intéressent et vous voulez en voir plus ? Laissez-moi un commentaire pour me le dire !

%d blogueurs aiment cette page :