quotidien

Emploi du temps : Si, on peut caser beaucoup de choses en une journée

Cela ne vous aura pas échappé, je n’ai pas écrit depuis trois semaines. Je ne suis pas en panne d’inspiration, c’est pourquoi j’ai eu envie, aujourd’hui, de prendre enfin un peu de temps pour écrire et dessiner et vous raconter un peu mon quotidien et mon emploi du temps depuis deux mois.

Depuis février, il m’est plus compliqué d’écrire sur le blog, pour une question de temps. Je ne l’ai absolument pas fait passer un cran en dessous dans mes priorités.

Tout a commencé en décembre, lorsque j’ai commencé ce job dont j’avais d’ailleurs parlé ici. Un job vraiment cool, mais qui est à 1h de transports de chez moi (on ne va pas se plaindre pour la région parisienne, mais ça me prend tout de même deux heures dans ma journée, voire plus lorsqu’il y a des soucis d’exploitation, comme tous les jours de cette semaine).

Écrire un article ici me prend entre une demi journée et une journée entière, selon le nombre de dessins. Vous comprendrez donc que je les écris rarement d’une seule traite. Mais lorsque j’étais freelance, cela pouvait arriver. J’aménageais mon emploi du temps comme je l’entendais.
J’aimais bien me lever tôt, enchaîner mes heures de travail et dessiner l’après midi. C’était mon emploi du temps idéal.

Désormais, je me lève toujours tôt, mais je passe 1h dans les transports, 8h au travail et une autre heure dans les transports. Je finis ma journée tôt, j’ai de la chance, je peux être chez moi à 18h30. À cette heure ci, je suis déjà très fatiguée. Ceux qui me connaissent savent que l’énergie n’est pas ma principale ressource et que c’est pour moi une quête de longue haleine que de trouver comment en avoir plus. Bref, en rentrant à cette heure ci, j’en ai encore suffisamment pour faire à manger, écrire, mais pas dessiner. Bref, j’ai largement changé d’emploi du temps.

Je ne me plains pas, hein, qu’on soit clair ! J’explique juste la base.

Et puis, en février, il a fallu mettre en route les projets perso. Parce que j’ai beau avoir un job, je n’en suis pas moins associée dans une entreprise pleine de projets qui me tiennent vraiment énormément à cœur.

Depuis ce moment, mes journées ressemblent à ça :

9h30 : matinée de travail

7h : méditation ! 7h15 : affirmations 7h30 : douche 8h30 : transports et je dessine aussi pour Melle Dentelle Après-midi : travail 17h30 : transports 18h30 : mon deuxième travail

Enfin après tout ça je peux rentrer chez moi. Il peut être 20h30 ou 22h, ça dépend des jours. On mange très vite puis, en général, je m’écroule. Je n’ai plus le temps d’écrire, mais je me dis que ce ne sera pas pour toujours.

De plus, depuis début mars, je suis sur un troisième projet, que j’aurais pu refuser mais que je trouve vraiment sympa, alors j’ai accepté, folle que je suis ! Je m’accroche et fais en sorte de faire de belles choses pour ce projet aussi.
Dans cette même période, le travail s’est fait plus dense pour ma boite (nous préparons de nouveaux livres). Je ne consacre donc plus tous mes déjeuners au blog. Et je travaille le week end, aussi, souvent. J’essaie de répartir mon temps de travail de façon à ne jamais sacrifier mes nuits. C’est important de se connaître, non ?

Encore une fois, je ne me plains absolument pas. Je vous explique simplement pourquoi j’écris beaucoup moins ces temps-ci, et pourquoi je dessine encore moins.
D’ailleurs, j’avais prévu cet article pour la semaine dernière, mais j’ai été prise par le temps !

samedi : atelier de peinture !

Le samedi, je me lève aussi tôt qu’en semaine, et je me rends à mon atelier de peinture. Je dors le dimanche matin. Vous avez désormais une petite idée de mon emploi du temps dans lequel j’essaie de caser du repos, autant que faire se peut.

Je vous aime, hein, je reviens bientôt !!

*: Les chroniques Mademoiselle Dentelle, c’est ici !

DIY Stranger Things

Allez, un petit DIY cette semaine, dans la joie et la bonne humeur : on va imprégner l’atmosphère de notre appartement de l’ambiance de Stranger Things (série originale Netflix, pour ceux qui se posent la question).

52_strangerthings07

Déjà, dans le genre « stranger things », j’ai traversé une faille dans l’espace temps qui m’a fait directement passer du jeudi 20 octobre au… dimanche 30.  Pourtant, je vous jure que le 20 c’était hier. Avant-hier, au pire. Je crois que c’était une « faille de la grosse loose ». Mais je vous invite à le découvrir avec ce petit tuto des familles.

Le matériel à réunir :

  • quelques lampions de toutes les couleurs
  • un vieux drap déchiré
  • de la peinture noire acrylique et un pinceau
  • du scotch marron (il a un vrai nom ce scotch ? Avouez que vous appelez ça aussi du scotch marron) et des ciseaux

52_strangerthings00

Bon, à la base, j’ai juste voulu créer un décor pour un projet pro, parce que j’ai un métier paaaaassionnant. J’ai utilisé un vieux drap troué car ça n’avait pas trop d’importance qu’il soit neuf.
La procédure est assez simple :

  • Accrochez votre drap au mur à l’aide du scotch marron. Exécuter le travail directement à la verticale vous permettra de bien placer les éléments directement de la façon dont ils seront exposés dans votre salon : contre le mur à la verticale, pour imiter le mur de Winona Ryder dans la série.

52_strangerthings01

  • Toujours à l’aide du scotch marron, accrochez sommairement votre guirlande lumineuse le long du drap, pour bien positionner chaque lettre de l’alphabet sous chaque ampoule. Vous vous préoccuperez plus tard de tout raccorder au secteur.
  • Dessinez brièvement au pinceau les lettres de l’alphabet sous chaque ampoule, juste pour tracer le dessin des lettres. Puis, retirez les guirlandes lumineuses pour ne pas la salir lorsque vous passerez la grosse couche de peinture.
  • Enfin, allez-y de la bonne couche de peinture noire sur votre alphabet, qu’on puisse le voir de loin, en entrant dans votre salon / chambre / appartement / studio. Laissez sécher.

52_strangerthings02

  • Quand tout est sec, vous pouvez décrocher le drap…

52_strangerthings03

pour le redécouper…

52_strangerthings04

proprement.

52_strangerthings05

DONC VOILÀ ! maintenant j’ai un super décor pour mon projet ET un horrible Ouija sur le mur de mon appart. Mes voisins doivent penser que je suis LA fille glauque du coin qui appelle les esprits depuis son lit (oui parce que je n’ai pas de rideaux à mes fenêtres, je m’offre en spectacle).

Et si vous avez VRAIMENT eu envie de décorer votre appart à la Stranger Things : grâce à moi vous n’êtes pas le seul à avoir un truc glauque chez vous. Sur ce, je vais accrocher des lampions à mon mur histoire de faire genre « je suis Winona Ryder », vue que l’acrylique est indélébile et que les dissolvants en tout genre dissolvent aussi la peinture blanche du mur ! À plus tard les ptis amis !

52_strangerthings06(le canapé est déplié sur cette photo)

appel_com2

PS : Vraiment histoire de ne pas me retrouver avec des plaintes : vous ne faites rien de ce que je conseille de faire dans cette note, hein !! Ne refaites pas ça chez vous, les enfants !

Miteux

Avant de raconter la petite histoire du jour, je voulais remercier celles et ceux qui sont encore là pour me lire aujourd’hui, et qui n’ont pas juste été de passage ces derniers jours, un peu agités pour moi.

J’ai été plus qu’étonnée de voir à quel point ma note précédente à propos du relais média de l’article « Je vais te baiser » vous a touché. Il s’agissait d’une note très personnelle et j’ai été super émue de voir à quel point vous vous y êtes reconnu(e)s. Bien entendu, il y a eu du troll et des incompréhensions quant au fait que certains ont pensé que je critiquais l’article en lui-même. Mais je ne ne reviendrai pas sur le sujet aujourd’hui.
J’ai, justement, longuement hésité à continuer sur ma lancée —il y a tant de choses à dire—  ou à écrire ce que j’avais prévu avant que vous ne soyez si nombreux à venir lire cette note, à savoir une anecdote du quotidien simple et drôle, comme j’aime le faire.

Je pense qu’une petite pause s’impose, je serai donc plus triviale que vindicative sur ce billet. Mais, face à vos réactions de ces derniers jours, c’est sûr que je parlerai plus souvent de mes opinions, sans hésitation !

Bref, l’autre jour, alors que je me sentais parfaitement en sécurité chez moi à trier le linge sale…

23_mite01 23_mite02 23_mite03 23_mite04

Si vous voulez la prochaine fois, je vous parlerai du jour où j’ai eu un cafard, ou de celui où j’ai eu une souris ? Et vous, vous gérez comment ces galères des vieux apparts miteux ? Vous avez aussi déjà perdu comme ça toutes vos dernières fringues que vous veniez enfin de racheter à votre taille ?

appel_com2

%d blogueurs aiment cette page :