inktober

Dessiner autrement

Il s'est passé quelque chose d'assez étrange l'année dernière. Je veux dire, en dehors d'avoir passé ma grossesse planquée dans un coin comme un chat qui se fourre dans le linge propre pour mettre bas. Voilà, j'avais un contrat pour quelques illustrations, un truc très cool qui me motivait vraiment. Et puis, en cours de route, la flamme s'est envolée, j'ai eu la gerbe, ai été accablée de fatigue et incapable d'honnorer ce contrat dans les temps. Cela a fini de m'achever. Suite à cela, j'ai pris une décision que je pensais ne jamais prendre de ma vie car cela mettrais un terme à mon "rêve" : Plus jamais d'illustration dans un cadre pro. Pas comme ça. Trop de pression, de contraintes, plus aucun plaisir. Bref, j'ai dit STOP. Je me suis fait une raison. Et puis, de toute façon, je n'arrivais plus à dessiner. BASTA. Et puis je ne sait pas ce qui m'a pris, j'ai voulu faire inktober. Comme d'habitude depuis des mois : Syndrome de la page blanche. Ni idée, ni thème, rien. Alors, pour le premier dessin, je me suis résignée. Tant pis. Je ne ferai rien de particulier. Et je ferai bien ce que je veux. Ça fait des années que je cherche un style en vain, ça ne fonctionne pas. Résignée, je vous dit. Alors j'ai pris un modèle sur instagram, j'ai ajouté des fleurs, juste parce que j'en avais envie. J'ai dessiné quelqu'un dont j'aime bien le compte, avec un élément qui m'entrainais. Et... bah c'était carrémen bien. Depuis quand je ne me suis pas dit que j'avais fait un truc carrément bien ? Je ne sais même plus. Des années, sans doute.

 

inktober
Modèle : Fériel, du blog matoushi.com

 

La thème était trouvé, le style une aventure. Le lendemain j’ai réessayé, et encore, jusqu’à ce que l’ensemble de s’affine. Je suis émerveillée de ce que j’ai trouvé après m’être arrêtée pendant plus de 6 mois. Ce n’est pas exceptionnel, mais c’est à moi.

Sans doute seuls ceux qui cherchent comprennent ce que je raconte ici ? Mais c’était vraiment comme une lumière au bout du tunnel. Avec mon énoooorme ventre, je me suis retrouvée à dessiner tous les jours, juste pour le plaisir, juste des choses qui me plaisent. Et c’est cool.

Quelques autres extraits de cet inktober :

 

 

inktober
Modèles : Tokyobanhbao, Esaika, Stéphanie Zwiki, Le Loire en papillon

 

Tout un tas d’autres dessins sont visibles sur mon compte instagram, et j’y poste des nouveautés régulièrement. Si cela vous intéresse, laissez un commentaire, je ferai un autre article 😉

La question c’est : Qu’est ce que je vais faire de tous ces dessins, maintenant ? Je mets les originaux sur ma boutique Etsy ? Vous voulez des prints ? Ou je continue à dessiner gentiment pour moi encore et encore ?

 

Les liens des modèles de ces 5 dessins, si ça vous intéresse :

Ça vous a plu ? Vous voulez en voir plus ? Laissez un commentaire !

Inktober : le challenge dessin de l’automne

Aujourd’hui, je vais vous parler de inktober. Comme vous l’aurez compris, il s’agit de la contraction de ink (encre) et de october (octobre. Oui, on ne sait jamais !!).
Mais qu’est ce que c’est ma bonne dame ? C’est un challenge pour les dessineux. Il consiste à réaliser un dessin à l’encre par jour pendant tout le mois d’octobre. En noir ou en couleurs. Complexe ou épuré, selon le goût et le style du dessinateur. Le plus difficile est d’en fournir un par jour (pour ceux qui ne le font pas déjà).

Cette année je vais inktober pour la première fois, j’avoue que le challenge m’avait échappé jusque là (probablement à cause d’absence de smartphone et d’instagram, mais je me suis rattrapée depuis). J’ai donc commencé il y a 6 jours.

Histoire de corser un peu le challenge, il faut s’astreindre à un thème de son propre choix, que l’on devra décliner tout le long du mois. Ça peut être absolument tout ce que l’on veut, et j’ai vu passer des thèmes vraiment rigolos (univers de sorcières, animaux fantastiques mignons, allégories) et d’autres beaucoup plus sérieux. Comme le mien. Mais je débute, l’imagination viendra avec le temps.

J’ai longtemps hésité pour le thème et puis, le 1er octobre, devant le fait accompli et dans la panique du premier dessin, j’ai oublié tout ce à quoi j’avais réfléchi et j’ai dessiné ce que j’avais sous la main : une personne assise dans le même café que moi. Cette année, mon thème sera donc : les portraits pris sur le vif, dans la rue.

46_inktober01  46_inktober02 46_inktober03  46_inktober05

46_inktober04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici les premiers croquis, vous pourrez voir tous les suivants sur instagram tous les jours !
Ma plus grande peur ? Que la personne que je suis en train de dessiner me remarque !

Vous aussi vous relevez le challenge inktober ? Laissez-moi votre lien de blog ou d’instagram dans les commentaires, ce sera un plaisir d’aller regarder toutes vos créations.

appel_com2

%d blogueurs aiment cette page :