J’aurais pu faire un édit de mon post RSI, RAM, CPAM : quand c’est la santé qui aura ma peau, mais je préfère écrire carrément un nouvel article pour raconter la brève suite de cette histoire de RSI, de RAM, bref, de sécurité sociale pour les néophytes.

Non, le RSI n’a pas passé la 5e pour traiter mon dossier. Malheureusement, et on a vraiment l’impression qu’ils ont étudié le problème pour éviter l’ingérence des assurés, c’est la RAM qui reçoit le dossier, mais elle le transmet par la suite au médecin conseil du RSI et c’est au RSI que ton petit dossier va trainer puis être traité selon leur bon vouloir, sans possibilité de savoir où ça en est.

Pendant cette semaine où ça a été la course, j’ai appris plusieurs choses :

45_ram01

C’est à votre médecin traitant de faire votre suivi de soins, et donc de vous prévenir quand la prise en charge touche à sa fin. Faut-il encore qu’il y jette un coup d’œil de temps en temps. En plus s’il est informatisé, il peut lancer un protocole d’urgence. Je devrais peut-être changer de médecin traitant…

45_ram02 45_ram03

Je n’ai jamais réussi à joindre quelqu’un pour ma mutuelle. Du coup je ne suis pas prise en charge entre mes deux ALD.

45_ram04Ce qui signifie que je serai remboursée des 300€ que je devrai payer à mon pharmacien (correspondant au tiers payant de mon médicament mensuel qui vaut un mois de salaire) puisque ma mutuelle a décidé que c’était pas la peine de répondre à ses assurés.

45_ram05

Déjà, je l’avais dit dans mon post, j’avais réglé un maximum de choses dès le lendemain, notamment grâce à la RAM qui a des bureaux dans Paris, à côté du métro. C’est gris et tristoune mais il n’y a jamais la queue et on est bien accueilli.
Les agents sont très sympathiques et à l’écoute. Les agents du RSI sont sympas aussi, mais franchement plus durs à trouver (dans le 15e arrondissement, il faut entrer dans un immeuble et les trouver au fond d’un couloir derrière une porte coulissante sans aucun panneau indicatif —si ça n’a pas changé depuis ma dernière visite), et te renvoient souvent vers la RAM. Le RSI, ça a vraiment l’air d’être une bande de peureux qui veut jamais avoir à affaire avec les assurés. Peu de bureaux, peu de contacts, pas de réseaux sociaux, un tas d’autres sites qu’eux en première page de recherche Google.

Je remercie également la RAM d’avoir été réactive suite à mon post sur twitter, j’avoue que je ne m’y attendais pas. Il m’ont contactée et après avoir constaté qu’ils ne pouvaient pas m’avancer puisque tout était entre les mains du RSI, se sont fendus de plates excuses, ce que, j’avoue, je trouve très élégant.

Merci le community manager de la RAM.

Voici un petit extrait de leur message :

La validation d’un 100% au titre d’une Affection de Longue Durée (ALD) est traitée par le Médecin Conseil du RSI. De fait la Ram n’a pas la possibilité d’intervenir à ce sujet, notre organisme sera averti en même temps que vous de la prolongation afin de mettre votre dossier à jour (…) J’ai bien compris que l’absence d’un courrier de rappel pour la prolongation de votre ALD était le principal reproche formulé () Toutefois votre mécontentement vis à vis de notre organisme n’en est pas moins compréhensible et nous allons étudier les possibilités d’amélioration afin d’éviter ce genre de situation à l’avenir (…) Enfin je vous prie d’accepter nos excuses pour le désagrément occasionné par cette situation. Je reste à disposition si besoin et vous souhaite une bonne journée.

Bon, à partir de maintenant je vais devoir harceler le RSI, me rendre dans leurs bureaux, puisque eux sont invisibles sur les réseaux sociaux. Ils ont du en avoir marre de se faire insulter à longueur de temps.

En vous souhaitant une bonne santé, à bientôt !

PS : bien entendu j’ai passé tous les passages techniques, répétitifs par rapport à ma note, ou personnels dans le message que la RAM m’a adressé via twitter.

appel_com2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *