Il fallait que ça arrive, le RSI a encore fait des siennes (enfin, la RAM, mais elle n’a pas encore atteint la notoriété du RSI, donc je raccourcis pour les néophytes). Vous vous souvenez de mes misères administratives (les médicales, parce que je n’ai jamais résolu mon problème de RSA) ?
Eh bien hier, je vais à la pharmacie commander mon médicament en toute innocence…

42_rsi01 42_rsi02 42_rsi03 42_rsi04 42_rsi05

J’entame donc une longue et triste campagne de harcèlement du RSI, de la RAM (même si les agents d’accueil sont toujours adorables avec moi), de l’État qui laisse tomber ses malades incurables. Vous pouvez m’accompagner, si vous le souhaitez, d’abord sur twitter, puis / ou relayer sur le média de votre choix pour mettre en avant le fait que les caisses d’assurance maladie, toutes utiles soient-elles (attention, je suis POUR le système de solidarité français et POUR l’assurance maladie qui sont des acquis sociaux hautement important à mes yeux. Je déteste juste la façon dont l’administration à la française a le don de compliquer à l’extrême les choses simples) ne préviennent plus les assurés de la fin de leur prise en charge, malgré les traitements à plusieurs centaines ou milliers d’euros sur lesquels ils ne peuvent se permettre de faire l’impasse.

Bref, vous comprendrez ma colère et mon dénuement face à l’incohérence d’une administration dépassée et de plus en plus vide de sens, voire de sens commun (c’est pire).

 

PS : j’ai fait de nombreuses démarches depuis hier pour tenter de résoudre ce souci au plus vite. Et histoire de prévenir les éventuels commentaires qui voudront m’apprendre la vie, et ceux qui ne connaissent vraiment pas ce type de procédure : oui, il est écrit sur la demande de protocole la date limite de celui-ci. En revanche, vous vous souvenez de ce genre de choses, vous, des années plus tard ? Un courrier, c’est vraiment pas de trop.

appel_com2

3 Comments on RSI, RAM, CPAM : quand c’est la santé qui aura ma peau

  1. dragrubis
    28 septembre 2016 at 10 h 31 min (8 mois ago)

    ben y a google agenda pour faire des prévision à plusieurs années… Mais bon c’est vrai que normalement ils devraient prévenir… économies de bout de chandelles… Par mail ca coûte pas grand chose.

    Répondre
    • Béren
      28 septembre 2016 at 11 h 11 min (8 mois ago)

      Je vais être très mauvaise langue, mais sérieusement, la personne qui s’occupe de ça au RSI, je suis sûre qu’elle-même ne sait pas ce qu’est Google Agenda, donc demander aux gens de noter « pour dans 2 ans » ou « pour dans 5 ans », c’est abusé. (et pour ma part, il y a 2 ans je ne m’en servais pas et je n’avais pas de smartphone non plus…)

      Répondre
  2. Blablator
    28 septembre 2016 at 11 h 13 min (8 mois ago)

    En effet pas très efficiente notre sécurité sociale pour des cas comme le vôtre: prise en charge de quelques années seulement, pas de rappel et à la fin c’est la personne malade qui trinque…

    Toutefois je pense que le non-envoi d’un courrier de rappel vient du fait que les généralistes ont obtenus de la sécu une rémunération annuelle pour assurer le suivi de leur patient qui ont une maladie grave:
    http://www.mgfrance.org/index.php/exercice/remunerations-forfaitaires/forfaits-medecin-traitant

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *