Aïe ! Nouvelle faille dans le continuum espace-blog. Ce mois de novembre, le dessin n’a pas le vent en poupe car c’est : le mois du NANOWRIMO.

53_nanowrimo01

Qu’est-ce que c’est, le nanowrimo ? Un challenge consistant à écrire un roman, une nouvelle, un récit du sujet de votre choix (fantasy, philosophie, polar, pensées…) de …

53_nanowrimo02

Oui, c’est un sacré challenge ! Il a été mis en place par l’américain Chris Baty (vous pouvez lire son livre « Écrivez un roman en 30 jours ») il y a 17 ans, et des milliers de personnes participent à travers le monde. Il est fixé assez aléatoirement en novembre, sous prétexte que c’est un mois où il ne se passe pas grand chose et donc où on peut prendre du temps ! Bon, on est d’accord qu’on n’est pas tous à la même enseigne, mais je le fais tout de même pour profiter de l’émulation entre « nanoteurs » français (il existe des pages facebook et un forum dédié sur le site nanowrimo). J’ai commencé il y a 10 jours et ai déjà fait une nuit blanche de l’écriture avec eux. Une super expérience créative, sans obligation de qualité, juste pour le plaisir de produire, d’écrire, de se mettre un gigantesque coup de pied au cul.

Avant de rentrer dans les divers conseils autour du nanowrimo, je vais devancer certaines questions : oui je l’ait déjà fait, non je ne vous dirai pas sur quoi j’écris, non, même à toi je ne le dirai pas.

Maintenant, je peux entrer dans les détails :

53_nanowrimo03

53_nanowrimo04

C’est le premier conseil à suivre : votre texte est nul ? Aucune importance, vous n’êtes pas là pour le juger mais pour pondre un 1er jet de 50 000 mots. Un premier jet porte bien son nom : il sera retravaillé. Il faut oublier le souci de qualité, les répétitions, les dialogues un peu plats. Tant pis. Ce mois ci, vous donnez l’élan. Il faut LACHER PRISE.

53_nanowrimo05

53_nanowrimo06

Ça rejoint un peu le conseil précédent. La relecture met face à la possible médiocrité de votre récit, donc on l’oublie ! La médiocrité s’effacera à la relecture. Le challenge n’est pas « écrire un roman parfait en un mois ». En revanche un premier jet, voilà un objectif atteignable !

53_nanowrimo07

53_nanowrimo08

Vous avez peur de la page blanche ? Préparez votre récit en avance : Si vous comptez rejoindre le nano cette année, c’est un peu tard pour ça, mais pour l’année prochaine, ou une aventure en solo d’ici novembre prochain, n’hésitez pas à travailler les principaux nœuds de votre intrigue ou de votre récit en avance. Si cela est nécessaire, bien entendu, et que vous ne vous livrez pas à un recueil de pensées sur le vif.

53_nanowrimo09

(désolée ce dessin est un peu flou..)

53_nanowrimo10

Disponible sur internet notamment sur le site nanowrio.org, il vous permettra d’ajouter du challenge au challenge. Casez les mots proposés dans votre récit, faites lui prendre une tournure inattendue, introduisez un maître espion, un vieux sage, un enfant roux. Le temps de trouver comment les faire apparaitre et comment leur donner une place dans votre histoire, vous aurez déjà écrit 10 000 mots.

53_nanowrimo11

Une nuit blanche ou un week end entièrement consacré à l’écriture vous fera considérablement avancer dans votre récit. Fixez-vous un objectif exceptionnel le temps d’un week-end ou d’une nuit blanche (l’émulation entre nanoteurs si vous avez des nuits blanches organisées près de chez vous est très intéressante. Concentration assurée !). Vous pouvez également participer à des word wars sur le site, dont le but est d’être celui qui écrira le plus de mots en 30 minutes.

53_nanowrimo12

53_nanowrimo13

Bon, il faut dire ce qui est : difficile d’arriver à 50 000 mots si on se laisse envahir par son quotidien. Organisez-vous en famille. Si votre conjoint ne vous soutient pas, ce sera difficile, notamment si vous avez des enfants. Faites bien comprendre à votre famille que ce moi-ci, vous écrivez, mais que ça va passer vite ! Vous vivez seul ? Faites un grand ménage avant le nano pour moins voir votre appartement se faire abandonner jour après jour. Dites à vos amis que les sorties tous les soirs, ce sera pas pour ce mois ci. Bref, mettez-vous en condition et faites-vous soutenir ! Évitez de fréquenter les personnes qui se moquent de vous ou qui vous découragent, vous aurez bien le plaisir de les revoir dans un mois !

53_nanowrimo14

Là c’est très optionnel mais c’est un essentiel pour moi : avoir une playlist qui vous accompagne dans votre projet d’écriture. La mienne est sur deezer et dure 6h47. Je l’alimente régulièrement et la met en shuffle pour ne pas m’habituer à l’ordre des pistes. Elle est composée quasi exclusivement de bandes son de films et de jeux vidéo, en accord avec l’ambiance que je recherche pour mon récit. Quel que soit votre support (deezer, spotify, itune), ce peut être un bon booster pour vous mettre dans l’ambiance que vous recherchez, et vous plonger rapidement dans votre récit !

53_nanowrimo15

53_nanowrimo16

Écrivez quelque chose qui vous fait kiffer, même si c’est un roman à l’eau de rose. Qui s’en préoccupe ? Et vous serez peut-être la prochaine Barbara Cartland aux millions d’exemplaires vendus ! En tout cas, pas moyen de le savoir si vous n’essayez jamais.

53_nanowrimo17

Vous trouvez ce challenge trop dur, trop long, trop effrayant ? Eleanor Roosevelt disait :

Faites chaque jour qui vous fait peur.

Le nanowrimo vous donne une chose effrayante par jour pendant un mois, et à la fin vous serez FIER, d’avoir accompli quelque chose, de vous êtes confronté à la peur ou tout d moins à la réalisation d’une passion que vous mettez peut-être de côté au quotidien, et si vous n’allez pas au bout des 50 000 mots, vous aurez au moins mis en œuvre des moyens pour atteindre un objectif qui vous tient à cœur, ce qui sera toujours mieux que d’être encore en train de vous dire « ce serait bien que je le fasse ».

Sur ce, je vous laisse pour me rendre à ma deuxième nuit blanche d’écriture !

appel_com2

PS : je n’avais pas prévu un tel remue ménage politique cette semaine et ne parlerai donc pas de Donald Trump sur ce blog. Il sera toujours bien temps de le faire quand il décidera que le traité de Kyoto est bon à jeter avec l’eau des toilettes.

1 Comment on NaNoWriMo : Un mois d’abandon à l’écriture

  1. mya03
    16 novembre 2016 at 7 h 08 min (10 mois ago)

    yeah!!! on espere avoir le plaisir de lire le prochain cartland made in beren alors!! :p (bien que vu ta playlist que je connais trèèèès bien je pense qu’on sera sur autre chose :p )good luck!!

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *