Ce matin, j’ouvre ma boite mail. Etam propose une culotte achetée = une culotte offerte

Journée de lutte pour les droits des femmes : Mais allez brûler en enfer, Etam !

Aujourd’hui c’est la journée de lutte pour les droits des femmes. Gardez vos putain de culottes gratuites, épilations à -10% et autres conneries qui nuisent au but précis de cette journée !

Après une petite gueulante au studio où je travaille, mon boss me dit, goguenard : “Ah bah vous qui voulez une femme au pouvoir, vous allez avoir Marine !”
Mon sang ne fait qu’un tour. Passons sur Marine. Les féministes ne veulent pas prendre le pouvoir ! C’est quand même dingue d’en être encore à expliquer ça en 2017 ! On veut l’égalité !

Comme les hommes voient les choses en terme de pouvoir (qu’ils ont pris), ils estiment sans réfléchir (un mot et une action qui ont leur importance) que les femmes veulent le leur prendre. Enfin, là, je parle d’un truc dit par un mec qui décrit Wolwerine comme “le mec, là, qui a des épines dans les doigts.” Dois-je vraiment me fâcher ?

On pense égalité. On veut les mêmes chances, les mêmes traitements, le même pouvoir, les mêmes avantages que les hommes. Et sortez un peu la tête dehors. NON, ce n’est pas le cas.

Qu’est-ce que la journée de lutte pour les droits des femmes ?

Journée de lutte pour les droits des femmes : "L'on a proclamé les droits de l'homme, mais l'on a imposé des devoirs à la femme sans lui reconnaître aucun droit."

La journée internationale de lutte pour les droits des femmesJournée de lutte pour les droits des femmes : portrait d'une indienne en colère est nécessaire. Ce n’est pas parce que vous vous sentez dans un cocon que les femmes ont acquis des droits partout dans le monde. En Inde, des femmes peuvent encore être condamnées au viol collectif pour les fautes d’un membre de leur famille, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres.

Je suis certaine que vous savez à quel point dans de nombreux pays les femmes sont considérées comme les inférieures des hommes, voire étant la propriété des hommes.

Si vous l’ignorez, c’était le cas en France il y a un siècle à peine. La mère de la mère de la mère de votre grand-mère était la propriété de son mari. Elle n’avait aucun droit, pas même celui de porter plainte si on lui avait volé son sac dans la rue, puisque le sac était la propriété de son mari. Quant à votre propre grand-mère, il est fort probable qu’elle aie dû demander l’autorisation à votre grand-père pour travailler ou avoir son propre compte en banque. Renseignez-vous, il ne la lui a peut-être pas donnée.

La journée de lutte pour les droits des femmes est internationale. Elle ne concerne donc pas uniquement notre situation.

Cependant elle sert aussi à se souvenir des droits acquis :

droit de vote, droit d’avoir son propre compte en banque sans l’autorisation de son mari, le droit de travailler sans l’autorisation de son mari, changement de la loi sur le mariage qui ne soumet plus la femme à son mari, droit d’aller à l’école droit à l'avortement, droit de porter un pantalon (et par extension : d’avoir une braguette, des poches, de porter des chemises), notamment au travail droit d'aller à l'école, puis de mener des études supérieures, possibilité d’avoir un enfant hors mariage sans être rejetée par sa famille et par la société

Pensez-vous pour autant être l’égal des hommes ?

  • Pourquoi dit-on que les garçons sont plus doués pour les matières scientifiques, si bien qu’ils occupent quasiment toutes les places lors des études supérieures, alors qu’au lycée, les filles ont de meilleurs résultats ?
  • Pourquoi dit-on qu’un gros mot est moche dans la bouche d’une fille alors qu’il est moche dans la bouche de tout le monde ?
  • Pourquoi me dit-on que je suis plus jolie quand je souris, alors qu’on ne dit jamais ça à un homme ?
  • Pourquoi considère-t-on qu’une femme qui a passé quarante ans et sort avec un homme plus jeune est une cougar alors qu’un homme qui sort avec une femme plus jeune est largement admis par la société ?
  • Pourquoi si je souhaite coucher avec beaucoup d’hommes, on me considérera comme une pute alors qu’un homme n’a aucune remarque concernant ses nombreuses conquêtes ?
  • Pourquoi une femme qui aime le sexe se traîne une mauvaise réputation et pas les hommes qui aiment le sexe ?
  • Pourquoi les femmes sont encore éduquées de manière à ne pas oser demander de gros salaires ou des augmentations ?
  • Pourquoi les garçons sont plus encouragés que les filles à faire des sports de combat ou des sports collectifs ?
  • Pourquoi mon neveu dit-il avec dégoût “ah beurk ! Je suis pas une fille, moi !” alors qu’il n’y a rien de dégoutant à être une fille ?
  • Pourquoi dit-on encore “t’es une fillette”, “tu cours comme une fille”, “tu pleures comme une gonzesse”, alors que les femmes sont sensées être l’égal des hommes ?
  • Pourquoi cache-t-on nos serviettes hygiéniques alors que la moitié de la population a ses règles une fois par mois pendant un tiers de sa vie ?
  • Pourquoi je ne peux pas pénétrer dans un grand nombre de lieux sacrés les jours où j’ai mes règles alors qu’elles sont le signe que je peux donner la vie et que vous existez grâce aux femmes aussi ?
  • Pourquoi se moquer, diminuer, harceler, violer, insulter, lincher celles qui sont vos mères, vos filles, vos sœurs, vos nièces ?

Je pourrais écrire encore des centaines de lignes comme ça, et c’est pour ça qu’il faut que la journée de lutte pour les droits des femmes EXISTE, et que tous ces marketeux devraient réfléchir un minimum avant de balancer leurs merdes par newsletter.

Sur cette réflexion, je vous laisse.

Ce sujet vous a plu ? Laissez un commentaire !

Vous voulez en savoir plus ? Consultez le site dédié à la journée de lutte pour les droits des femmes : http://8mars.info/

2 Comments on 8 mars : Journée de lutte pour les droits des femmes

  1. Elize
    8 mars 2017 at 18 h 15 min (5 mois ago)

    La route vers l’égalité est encore longue. Chacun peut agir, déjà en faisant prendre conscience des inégalités encore présentes dans la société.
    #OnNeLacheRien

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *