Que de question en ce dimanche soir (ou en ce début de semaine pour toi, lecteur.)
Il est vrai qu’avant de se mettre en condition, avant de savoir s’il vaut mieux écrire beaucoup ou se relire tout de suite, certains sont avant tout confrontés au stress des premiers mots jetés sur le papier.
Si je veux débuter en écriture, quelle est notre légitimité à écrire ? Et si c’était nul ? Quel sera le sujet de mon article ? Je faisais comment, lorsque j’étais lycéen et que je devais pondre une dissertation ?

Je vais tenter, avec la petite expérience qui est la mienne, de vous conseiller pour vous permettre de débuter en écriture ou de vous y remettre, et chasser les mauvais démons qui ne feront que vous répéter que vous êtes nul. Si vous êtes nul, alors vous ne pouvez que vous améliorer. Et il dira quoi, après, le sheitan qui traine dans un coin de votre tête ?

débuter en écriture

Comment se mettre à écrire ?

Pour commencer, on va reprendre la mise en condition : installez-vous confortablement, mettez vous une musique si vous le souhaitez. Cela fait longtemps que vous n’avez rien écrit ? Peut-être préférerez-vous le stylo et le papier à l’ordinateur ? Pour un écrit court, ce sera aussi bien. L’outil informatique n’est pas une obligation pour un premier jet.
Pour ma part, sentir la plume glisser sur le papier (je suis très stylo plume) fait autant partie du plaisir que lorsque je vais préférer le dessin artisanal à la tablette graphique. Cela peut vous mettre dans une condition de réel, d’artisanat, ou faire resurgir en vous la sensation agréable que vous aviez enfant lorsque vous inventiez des aventures dans vos carnets. Ne dénigrez pas ce medium si vous n’êtes pas à l’aise au clavier.
Maintenant, écrivez.

Que dire ? Comment être créatif ?
Même si être créatif mériterait un article à part entière, je peux essayer de résumer ici. Seul vous savez ce dont vous avez envie de parler. Ne vous limitez pas. N’ayez pas peur du déjà-vu ou du mieux fait. Ce sera mieux la prochaine fois, et encore mieux la suivante. Peur de ne pas être original ? Qui l’est réellement ? Tolkien s’est inspiré des légendes du nord, Anna Gavalda d’une conversation entendue dans le métro, sans doute Lovecraft n’a fait toute sa vie que parler du monstre sous son lit dont il avait une peur bleue. Rien ne se crée, tout se transforme. Prenez des bribes, notez, enregistrez vous, découpez des magazines, des images, des textes, une citation qui vous plait. Faites-en un bouillon de culture pour en sortir une idée tout à fait originale. Vous pouvez même vous enregistrer sur votre téléphone lorsque vous pensez à des idées ou de bonnes tournures, si pour le moment vous êtes plus à l’aise à l’oral qu’à l’écrit. Vous retranscrirez tout cela dès que vous vous mettrez au travail.
Lors de ce que j’appelle le processus créatif (et vous allez en entendre parler), la phase de réflexion et de rassemblement des idées peut être encore plus importante que la phase de réalisation.

Un exemple parfait sera mon livre extra du moment : La Passe Miroir, de Christelle Dabos, édité chez Gallimard. Pour moi, c’est LE livre qui prend enfin la relève de Harry Potter. Pourquoi ? Parce que Christelle Dabos a aussi mélangé des éléments connus pour en tirer un univers totalement original : un mélange de mystique, de steampunk, de la cour de Louis XIV et du Château Ambulant. Avez-vous lu une telle chose récemment ? Pensez-vous sincèrement que chacun de ces univers mélangé aux autres ne peux pas en créer un nouveau ? Si vous en doutez, lisez simplement cette série de romans. Leur univers est à la fois original, complet ET inspiré sans pour autant être copié. Un pur produit magnifique du processus créatif.
Comment apprendre à écrire ?

Je ne le répéterai jamais assez et on me l’a répété plus encore : pour apprendre à écrire, il faut… écrire. Écrire, écrire encore. Sans se poser de question. C’est le conseil principal qu’il vous faudra retenir pour débuter en écriture. L’écriture est une gymnastique comme une autre (mais elle est plus facile pour ceux qui n’aiment pas le sport). C’est en la pratiquant que vous vous améliorerez. Vous n’avez pas d’idée, pas de sujet ? Commencez par des exercices simples d’atelier d’écriture (j’en posterai un premier dimanche prochain). Donnez-vous cinq ou dix minutes pour répondre à un jeu d’esprit, entraînez votre tête à avoir des idées. Je vous promet que ça s’apprend. Cela fait partie du processus créatif. Écrivez de façon régulière. Estimez que cette activité est comme les abdos : quinze jours sans pratiquer, et vous pouvez tout reprendre à zéro. Alors lancez-vous !

Autre conseil : Rester fidèle à soi-même et à ses idées, en tentant un maximum d’éliminer le langage familier, excepté si c’est une volonté particulière apportée au texte. Exprimer ses idées telles qu’elles sont, avec humour si vous en avez, avec gravité si c’est plus votre état d’esprit, bref, en étant juste vous.

N’ayez pas peur de vous mettre à nu : les récits les plus sincères touchent bien plus un lectorat que des lieux communs déjà lus et relus. Malheureusement pour vous, cela exigera que vous acceptiez de dévoiler une partie de vous même. Même dans un récit de fiction, un adjectif, un acte, un caractère peut révéler votre façon de voir le monde. Il peut être extrêmement difficile d’accepter de se dévoiler. C’est un cap (difficile, pour ma part) à passer. Mais il sera libérateur.

Un jour, j’ai écrit sur ce blog un article très personnel, où je dévoilais des étapes de ma vie et des relations que j’entretenais avec ma famille, des choses qui m’ont fait souffrir et contre lesquelles je me bats encore. Voici, entre autres, ce que j’ai pu recevoir en retour de la part des lectrices qui sont passées lire cet article :

je suis heureuse de lire un post plus perso de votre part, moi qui vous suit pour vos dessins. Je me retrouve enormément dans ce que vous dites, en particulier comment les commentaires des autres nous touchent même si on arrive, soi-même à s’accepter comme on est (et on est grave belle quand même !). (…) Je vous embrasse de tout coeur, merci pour vos dessins qui me mettent en joie !
(Elise)

J’aurai pu écrire cet article pas aussi bien mais tu as dit tout ce que je ressens(…) Merci pour cet article si réconfortant ça fait du bien !!
(Justine)

J’en ai reçu un tas d’autres comme ça. J’ai juste été sincère. Et je me suis relue, aussi !

Comment m’améliorer ?

J’ai mon idée, j’ai commencé à écrire mais tout vient dans le désordre. Comment mettre en ordre ses idées ?
Soit vous avez l’habitude de monter un plan avant d’écrire, soit vous préférerez vous laisser porter par l’acte d’écriture. Dans ce dernier cas, il faudra mettre un peu d’ordre dans tout ça pour clarifier votre propos. Cela vaut essentiellement pour un texte court, un article, car sur un roman, c’est encore une autre histoire (nous y reviendrons).

Une méthode simple pour clarifier votre récit : résumez le propos de votre texte en trois ou quatre points. Ce seront vos actes, vos différentes parties. Restructurez votre texte en fonction de ces parties. N’hésitez pas à couper dans le gras si une phrase n’a plus lieu d’être, si vous surprenez une redite.

Révisions : le passage obligé
Je ne le dirai jamais assez. Il est temps de relire vos mails et vos sms avant de les envoyer. Prenez de bonnes habitudes ! Corrections, synthaxe, dictionnaire des synonymes, conjugaisons : tout est sur internet. Vous n’avez aucune excuse.

Autre tips : Lire à haute voix permet de mieux se rendre compte du rythme de la phrase et du placement de la ponctuation. Vous n’aimez pas l’impression que vous donne votre texte ? Remaniez-le. Un premier jet n’est jamais bon. Pas la peine de paniquer.

Laissez le texte reposer une nuit ou, encore mieux, une semaine avant de le reprendre. Oubliez un peu ce que vous avez écrit, vous pourrez le relire avec un oeil neuf, comme si ce n’était pas votre texte, et donc en voir les défauts.

Enfin, mon dernier conseil : lisez. De tout. Commencez par ce que vous aimez ou ce qui figure sur votre liste de lecture. Élargissez votre champs d’auteurs dès que vous vous sentez de le faire. Il n’y a pas de rythme de lecture ou de nombre de livres à lire dans une année. Un bon livre, c’est déjà bien pour commencer.
N’hésitez pas à noter des tournures de phrases, du vocabulaire. Enrichissez-vous.

Voici quelques lectures que je ne peux que chaudement vous recommander :

  • La Passe Miroir, de Christelle Dabos (Les Fiancés de l’Hiver, et Les Disparus du Clairdelune)
  • Le Paris des Merveilles, de Pierre Pevel
  • Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, d’Annie Barrows et Mary Ann Saffer
  • Harry Potter, de J.K. Rowling (avouez, vous avez juste vu les films)
  • Un Roman français, de Frédéric Beigbeder

J’espère que ce post vous a plu, n’hésitez pas à commenter si vous avez des questions, des retours d’expérience à partager. ce post n’est qu’un début et sera amené à être lui-même amélioré et édité avec des conseils et observations qui viendront au gré de mes lectures, de mes expériences et de mes rencontres. Si vous avez d’autres conseils lecture, je vous invite aussi à les partager en commentaires.

1 Comment on Comment se mettre à écrire ? Comment apprendre et s’améliorer ?

  1. Elize
    28 février 2017 at 11 h 49 min (9 mois ago)

    Merci de nous livrer ta ‘méthode’. Je suis d’accord avec ces différentes étapes, notamment le fait de relire après avoir ‘oublié’ le texte et celui de lire. J’ajouterai ‘lire de tout’ : BD, blog, livre (j’ai adoré le cercle … épluchures de patates).
    Bonne continuation

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *