Non classé

8 mars : Journée de lutte pour les droits des femmes

Ce matin, j’ouvre ma boite mail. Etam propose une culotte achetée = une culotte offerte

Journée de lutte pour les droits des femmes : Mais allez brûler en enfer, Etam !

Aujourd’hui c’est la journée de lutte pour les droits des femmes. Gardez vos putain de culottes gratuites, épilations à -10% et autres conneries qui nuisent au but précis de cette journée !

Après une petite gueulante au studio où je travaille, mon boss me dit, goguenard : “Ah bah vous qui voulez une femme au pouvoir, vous allez avoir Marine !”
Mon sang ne fait qu’un tour. Passons sur Marine. Les féministes ne veulent pas prendre le pouvoir ! C’est quand même dingue d’en être encore à expliquer ça en 2017 ! On veut l’égalité !

Comme les hommes voient les choses en terme de pouvoir (qu’ils ont pris), ils estiment sans réfléchir (un mot et une action qui ont leur importance) que les femmes veulent le leur prendre. Enfin, là, je parle d’un truc dit par un mec qui décrit Wolwerine comme “le mec, là, qui a des épines dans les doigts.” Dois-je vraiment me fâcher ?

On pense égalité. On veut les mêmes chances, les mêmes traitements, le même pouvoir, les mêmes avantages que les hommes. Et sortez un peu la tête dehors. NON, ce n’est pas le cas.

Qu’est-ce que la journée de lutte pour les droits des femmes ?

Journée de lutte pour les droits des femmes : "L'on a proclamé les droits de l'homme, mais l'on a imposé des devoirs à la femme sans lui reconnaître aucun droit."

La journée internationale de lutte pour les droits des femmesJournée de lutte pour les droits des femmes : portrait d'une indienne en colère est nécessaire. Ce n’est pas parce que vous vous sentez dans un cocon que les femmes ont acquis des droits partout dans le monde. En Inde, des femmes peuvent encore être condamnées au viol collectif pour les fautes d’un membre de leur famille, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres.

Je suis certaine que vous savez à quel point dans de nombreux pays les femmes sont considérées comme les inférieures des hommes, voire étant la propriété des hommes.

Si vous l’ignorez, c’était le cas en France il y a un siècle à peine. La mère de la mère de la mère de votre grand-mère était la propriété de son mari. Elle n’avait aucun droit, pas même celui de porter plainte si on lui avait volé son sac dans la rue, puisque le sac était la propriété de son mari. Quant à votre propre grand-mère, il est fort probable qu’elle aie dû demander l’autorisation à votre grand-père pour travailler ou avoir son propre compte en banque. Renseignez-vous, il ne la lui a peut-être pas donnée.

La journée de lutte pour les droits des femmes est internationale. Elle ne concerne donc pas uniquement notre situation.

Cependant elle sert aussi à se souvenir des droits acquis :

droit de vote, droit d’avoir son propre compte en banque sans l’autorisation de son mari, le droit de travailler sans l’autorisation de son mari, changement de la loi sur le mariage qui ne soumet plus la femme à son mari, droit d’aller à l’école droit à l'avortement, droit de porter un pantalon (et par extension : d’avoir une braguette, des poches, de porter des chemises), notamment au travail droit d'aller à l'école, puis de mener des études supérieures, possibilité d’avoir un enfant hors mariage sans être rejetée par sa famille et par la société

Pensez-vous pour autant être l’égal des hommes ?

  • Pourquoi dit-on que les garçons sont plus doués pour les matières scientifiques, si bien qu’ils occupent quasiment toutes les places lors des études supérieures, alors qu’au lycée, les filles ont de meilleurs résultats ?
  • Pourquoi dit-on qu’un gros mot est moche dans la bouche d’une fille alors qu’il est moche dans la bouche de tout le monde ?
  • Pourquoi me dit-on que je suis plus jolie quand je souris, alors qu’on ne dit jamais ça à un homme ?
  • Pourquoi considère-t-on qu’une femme qui a passé quarante ans et sort avec un homme plus jeune est une cougar alors qu’un homme qui sort avec une femme plus jeune est largement admis par la société ?
  • Pourquoi si je souhaite coucher avec beaucoup d’hommes, on me considérera comme une pute alors qu’un homme n’a aucune remarque concernant ses nombreuses conquêtes ?
  • Pourquoi une femme qui aime le sexe se traîne une mauvaise réputation et pas les hommes qui aiment le sexe ?
  • Pourquoi les femmes sont encore éduquées de manière à ne pas oser demander de gros salaires ou des augmentations ?
  • Pourquoi les garçons sont plus encouragés que les filles à faire des sports de combat ou des sports collectifs ?
  • Pourquoi mon neveu dit-il avec dégoût “ah beurk ! Je suis pas une fille, moi !” alors qu’il n’y a rien de dégoutant à être une fille ?
  • Pourquoi dit-on encore “t’es une fillette”, “tu cours comme une fille”, “tu pleures comme une gonzesse”, alors que les femmes sont sensées être l’égal des hommes ?
  • Pourquoi cache-t-on nos serviettes hygiéniques alors que la moitié de la population a ses règles une fois par mois pendant un tiers de sa vie ?
  • Pourquoi je ne peux pas pénétrer dans un grand nombre de lieux sacrés les jours où j’ai mes règles alors qu’elles sont le signe que je peux donner la vie et que vous existez grâce aux femmes aussi ?
  • Pourquoi se moquer, diminuer, harceler, violer, insulter, lincher celles qui sont vos mères, vos filles, vos sœurs, vos nièces ?

Je pourrais écrire encore des centaines de lignes comme ça, et c’est pour ça qu’il faut que la journée de lutte pour les droits des femmes EXISTE, et que tous ces marketeux devraient réfléchir un minimum avant de balancer leurs merdes par newsletter.

Sur cette réflexion, je vous laisse.

Ce sujet vous a plu ? Laissez un commentaire !

Vous voulez en savoir plus ? Consultez le site dédié à la journée de lutte pour les droits des femmes : http://8mars.info/

Atelier d’écriture : on débute !

Premier atelier d’écriture dans cette nouvelle session du blog !
L’atelier d’écriture est un exercice que je ne pratique que depuis quelques mois mais qui est vraiment super utile pour ceux qui veulent s’améliorer et avancer dans cette discipline complexe où seule la pratique permet d’évoluer.

Atelier d’écriture : Quel est le principe ?

  • suivre une consigne, souvent des jeux à faire avec des mots ou des thématiques plus que des thèmes pour des textes libres
  • écrire dans un temps limité

Pourquoi un temps limité pour écrire ?

Le but de l’atelier d’écriture, comme pour le nanowrimo (oui j’en parle beaucoup !), est de décomplexer votre plume. Une idée simple fera l’affaire sur un temps d’écriture qui sera toujours inférieur à une heure. Ce n’est pas la peine de développer des intrigues complexes alors que vous ne pourrez écrire qu’un nombre limité de mots.

S’obliger à trouver des idées et des formules rapidement fait partie du développement du processus créatif (souvenez-vous, on en a parlé dans l’article précédent, Comment débuter dans l’exercice de l’écriture).
Être obligé d’inventer une introduction, un développement et une conclusion quel que soit le thème, dans un temps limité, est également une excellente gymnastique du cerveau.

Comment écrire un bon texte en moins d’une heure ?

Le temps étant limité dans les atelier d’écriture, on n’aura toujours qu’un premier jet. Le but n’est ni de sortir un texte de qualité, ni d’exposer ses compétences et son vocabulaire, mais simplement d’entraîner son cerveau à cet exercice. Je reprends encore l’exemple des abdos : à la première séance vous en ferez cinq, à la dixième vous irez peut-être jusqu’à trente. Et si vous en faites trente, je vous imagine mal vous moquer de votre voisin parce que lui, il en fait cinq. Si c’est le cas, votre mesquinerie ne regarde que vous, vous vous passerez d’en faire usage ici.

Vous l’aurez compris : on n’est pas là pour juger de la qualité des textes. Seulement pour écrire.

Je vous donnerai donc un exercice aujourd’hui, avec un temps donné, et vous donnerai ensuite le résultat que j’ai obtenu de mon côté. Vous verrez que mes textes sont plus ou moins longs selon l’inspiration, qui n’est pas toujours au rendez-vous. Mais l’important, c’est d’écrire.

J’espère que vous partagerez vos textes en commentaires en retour !

Exercice :

  • Piochez au hasard deux phrases dans ces extraits d’articles de presse. Oui, oui, au hasard. Vous pouvez imprimer, découper, dispacher dans un chapeau puis piocher, ou simplement fermer les yeux et pointer au hasard une zone de votre écran et voir sur quelle phrase vous tombez.
  • Vous débuterez votre texte par une de ces phrases, et le terminerez par l’autre. Il faudra développer un texte entre les deux, peu importe sa longueur, son thème ou son style. Vous n’êtes pas obligés de raconter une histoire, mais il faudra être cohérent.
  • Temps donné : 10 minutes !

Les phrases :

  • Elles ont beau être petites, on ne voit qu’elles
  • Dans cette bataille de superlatifs, les critiques peinent à faire entendre leur voix
  • Elle est de gauche, il est de droite, mais ils font front commun pour défendre le mécénat et les fondations privées
  • Ils sont venus avec leur perplexité face à la tournure du monde
  • Je chante trop faux et lui monte trop mal à cheval pour que je puisse le plagier
  • Ce sont eux qui m’inspirent en premier et avec lesquels j’écris des poèmes à ma façon
  • Par cette volonté fondée sur un sens aigüe des responsabilités, nous apportons notre pierre à la construction d’un véritable rassemblement
  • Des révélations saugrenues qui n’ont visiblement pas plu à la famille royale britannique
  • Elle a le tutoiement facile et le débit enthousiaste
  • Ce n’est pas chose facile que de comparer les approches françaises et anglaises
  • La lumière est tamisée, et il entre sur scène enveloppé dans une grande toile de plastique noir
  • La frontière, par où passe-t-elle véritablement ?

À vos stylos !


Par ici ça donne ça :

Elle est de gauche, il est de droite, mais ils font front commun pour défendre le mécénat et les fondations privées. Cela entraîne nécessairement quelques rivalités. Il garde toujours un œil sur elle comme si elle allait le copier, elle le guète comme s’il allait tout gâcher. Mais elle chante trop faux et lui monte trop mal à cheval pour qu’ils puissent se plagier.


Et de votre côté, quel est le résultat ? Ça me ferait vraiment plaisir de partager ça avec vous et que vous postiez vos textes en commentaires !
Qu’avez-vous pensé de ce premier atelier d’écriture ? Envie d’un temps plus long pour créer ?

Ce sujet sur l'atelier d'écriture vous a plu ? Laissez un commentaire !

Le Bilan du Chat Noël

Vous savez quoi ? Le chat Noël existe. Sinon, je vous pose la question : comment j’aurais reçu autant de cadeaux en fin d’année si ce n’était pas le cas ? Et dites-moi, vous croyez vraiment que mes proches dépenseraient AUTANT D’ARGENT juste pour m’acheter des trucs* ? Non. C’est forcément le Chat Noël (rappel : entité issue de ma propre religion offrant des cadeaux pendant les fêtes païennes du solstice d’hiver).

Bref, aujourd’hui je décide d’être à nouveau tout à fait auto-centrée en vous montrant (presque) toutes les belles choses que j’ai reçues. Ce Noël était décidément placé sous le signe de la futilité, mais ça fait du bien, pour une fois que j’avais pas demandé des culottes et une crème de jour pour faire l’année.

Donc bilan :

• Merci à ma sister d’amour d’avoir renouvelé ma routine beauté avec un nettoyant, une crème de jour et une lotion. La base quand on pratique de layering, ou le millefeuille pour les intimes. Vous ne savez pas ce que c’est ? Comme d’habitude, si vous demandez je ferai une note dessus, alors n’hésitez pas 😉

60_BILAN_NOEL01– Merci à ma maman de s’être souvenu qu’il y a deux ans j’avais un problème avec mes cheveux, elle m’a donc offert un shampoing volume même si je n’ai plus du tout ce problème maintenant puisque j’ai plutôt une tendance à ressembler à Dalida, désormais, ce qui va en devenir une vraie, de tendance, avec le biopic. Je pourrai me faire photographier devant sa statue à Montmartre en chantant “Il venait d’avoir 18 ans”, rengaine que seul mon époux bien aimé a le droit d’entendre pour le moment (je soupçonne qu’il veuille se débarrasser de cette mauvaise habitude, d’ailleurs).60_BILAN_NOEL02

Et quand je serais bien bien propre (puisque j’ai eu droit à toute une série de produits de bain dans ma belle famille), je pourrai aller me faire masser chez Nuxe.

60_BILAN_NOEL09– Merci à ma belle-soeur pour le joli sac à main qui ne me quitte plus. Je crois que le message doit être “Bérengère tu as désormais l’âge d’être plus classique. Arrête les sacs fantaisie de merde”. Je suis pas sûre que je pourrai y arriver. Sérieusement.

60_BILAN_NOEL0460_BILAN_NOEL05– Mon fabuleux époux m’a offert la paire de ballerines que j’avais demandé au Chat, avant même que j’écrive la note sur mon blog. C’est dire à quel point on est connecté (trop d’amour). Malheureusement, mes soucis à mes tendons ne me permet plus de marcher à plat, nous avons donc du échanger la paire de ballerines idéales contre d’autres escarpins sublimissimes qui ne me quittent plus. Merci Amour. Tu es le meilleur. Je t’aime. Je crie tout ça sur la place publique.

60_BILAN_NOEL0660_BILAN_NOEL08– Enfin, également dans la liste, j’ai eu un petit bonus avec le livre de Cristina Cordula, et je crois qu’une robe Lindy Bop est en route (là c’est pour mon anniversaire, qui est arrivé dans la foulée) mais je ne sais pas laquelle…60_BILAN_NOEL07

 

Allez, fini le matérialisme auto-centré. À la prochaine, les amis.

appel_com2

* : je rends à César ce qui appartient à César, ou plutôt à Oscar, mon neveu de tout juste 7 ans, qui est l’auteur de cette vanne.

Soldes : panique à bord !

Cette année, pour la première fois depuis… 6 ANS (!!) je peux ENFIN faire les soldes sans culpabiliser. M’acheter des vêtements, des chaussures, espérer d’arrêter de jongler entre mes trois jupes et mes quatre t-shirts à ma taille, racheter des vêtements qui me vont, toujours la même histoire quand on n’arrive pas à stopper la prise de poids.

Hier, j’ai essayé trois jolies robes achetées l’année dernière dans le même objectif, et je ne rentre plus dedans. Je passe les fesses, la taille, mais la poitrine bloque, je sais que ça enragerait certaines déçues de leur poitrine, mais moi ça ne m’amuse pas du tout. J’ai l’impression que c’est sans fin.

Bref, cette année, contrairement aux six précédentes, j’ai un salaire complet, et je sais que j’en aurai un le mois prochain, alors je ressemble un peu à ça :

59_SOLDES01

Je me suis même organisée à fond en faisant une liste de ce qui me manque, ce dont j’ai besoin et ce que je veux !

59_SOLDES02

Je suis juste super frustrée de ne pouvoir faire les boutiques en semaine, à cause du boulot justement, car j’ai tout simplement horreur des foules dans les boutiques. Je ne suis pas une accro au shopping. Deux heures de shopping doit être mon record de supportable. Je n’aime pas essayer en cabine, faire la queue aux caisses, me dépatouiller avec mon manteau, mon écharpe, mes sacs. J’ai l’impression d’être engoncée, gauche, pas à ma place. En plus il faut tout enlever à chaque fois que tu veux essayer un truc.

59_SOLDES03

Malgré ça, je suis contente d’en profiter et d’arrêter enfin de culpabiliser après mes années de vaches maigres, espérant toujours voir poindre à l’horizon des jours meilleurs où tout se mettra enfin à rouler. Ce sont ces petits détails qui à la fois me rendent nostalgique et me permettent de juger l’aisance que je gagne ou perd avec les choses.
J’ai digressé, là, non ? Allez, bon shopping ! Bonnes soldes !

appel_com2

NaNoWriMo : Un mois d’abandon à l’écriture

Aïe ! Nouvelle faille dans le continuum espace-blog. Ce mois de novembre, le dessin n’a pas le vent en poupe car c’est : le mois du NANOWRIMO.

53_nanowrimo01

Qu’est-ce que c’est, le nanowrimo ? Un challenge consistant à écrire un roman, une nouvelle, un récit du sujet de votre choix (fantasy, philosophie, polar, pensées…) de …

53_nanowrimo02

Oui, c’est un sacré challenge ! Il a été mis en place par l’américain Chris Baty (vous pouvez lire son livre « Écrivez un roman en 30 jours ») il y a 17 ans, et des milliers de personnes participent à travers le monde. Il est fixé assez aléatoirement en novembre, sous prétexte que c’est un mois où il ne se passe pas grand chose et donc où on peut prendre du temps ! Bon, on est d’accord qu’on n’est pas tous à la même enseigne, mais je le fais tout de même pour profiter de l’émulation entre « nanoteurs » français (il existe des pages facebook et un forum dédié sur le site nanowrimo). J’ai commencé il y a 10 jours et ai déjà fait une nuit blanche de l’écriture avec eux. Une super expérience créative, sans obligation de qualité, juste pour le plaisir de produire, d’écrire, de se mettre un gigantesque coup de pied au cul.

Avant de rentrer dans les divers conseils autour du nanowrimo, je vais devancer certaines questions : oui je l’ait déjà fait, non je ne vous dirai pas sur quoi j’écris, non, même à toi je ne le dirai pas.

Maintenant, je peux entrer dans les détails :

53_nanowrimo03

53_nanowrimo04

C’est le premier conseil à suivre : votre texte est nul ? Aucune importance, vous n’êtes pas là pour le juger mais pour pondre un 1er jet de 50 000 mots. Un premier jet porte bien son nom : il sera retravaillé. Il faut oublier le souci de qualité, les répétitions, les dialogues un peu plats. Tant pis. Ce mois ci, vous donnez l’élan. Il faut LACHER PRISE.

53_nanowrimo05

53_nanowrimo06

Ça rejoint un peu le conseil précédent. La relecture met face à la possible médiocrité de votre récit, donc on l’oublie ! La médiocrité s’effacera à la relecture. Le challenge n’est pas « écrire un roman parfait en un mois ». En revanche un premier jet, voilà un objectif atteignable !

53_nanowrimo07

53_nanowrimo08

Vous avez peur de la page blanche ? Préparez votre récit en avance : Si vous comptez rejoindre le nano cette année, c’est un peu tard pour ça, mais pour l’année prochaine, ou une aventure en solo d’ici novembre prochain, n’hésitez pas à travailler les principaux nœuds de votre intrigue ou de votre récit en avance. Si cela est nécessaire, bien entendu, et que vous ne vous livrez pas à un recueil de pensées sur le vif.

53_nanowrimo09

(désolée ce dessin est un peu flou..)

53_nanowrimo10

Disponible sur internet notamment sur le site nanowrio.org, il vous permettra d’ajouter du challenge au challenge. Casez les mots proposés dans votre récit, faites lui prendre une tournure inattendue, introduisez un maître espion, un vieux sage, un enfant roux. Le temps de trouver comment les faire apparaitre et comment leur donner une place dans votre histoire, vous aurez déjà écrit 10 000 mots.

53_nanowrimo11

Une nuit blanche ou un week end entièrement consacré à l’écriture vous fera considérablement avancer dans votre récit. Fixez-vous un objectif exceptionnel le temps d’un week-end ou d’une nuit blanche (l’émulation entre nanoteurs si vous avez des nuits blanches organisées près de chez vous est très intéressante. Concentration assurée !). Vous pouvez également participer à des word wars sur le site, dont le but est d’être celui qui écrira le plus de mots en 30 minutes.

53_nanowrimo12

53_nanowrimo13

Bon, il faut dire ce qui est : difficile d’arriver à 50 000 mots si on se laisse envahir par son quotidien. Organisez-vous en famille. Si votre conjoint ne vous soutient pas, ce sera difficile, notamment si vous avez des enfants. Faites bien comprendre à votre famille que ce moi-ci, vous écrivez, mais que ça va passer vite ! Vous vivez seul ? Faites un grand ménage avant le nano pour moins voir votre appartement se faire abandonner jour après jour. Dites à vos amis que les sorties tous les soirs, ce sera pas pour ce mois ci. Bref, mettez-vous en condition et faites-vous soutenir ! Évitez de fréquenter les personnes qui se moquent de vous ou qui vous découragent, vous aurez bien le plaisir de les revoir dans un mois !

53_nanowrimo14

Là c’est très optionnel mais c’est un essentiel pour moi : avoir une playlist qui vous accompagne dans votre projet d’écriture. La mienne est sur deezer et dure 6h47. Je l’alimente régulièrement et la met en shuffle pour ne pas m’habituer à l’ordre des pistes. Elle est composée quasi exclusivement de bandes son de films et de jeux vidéo, en accord avec l’ambiance que je recherche pour mon récit. Quel que soit votre support (deezer, spotify, itune), ce peut être un bon booster pour vous mettre dans l’ambiance que vous recherchez, et vous plonger rapidement dans votre récit !

53_nanowrimo15

53_nanowrimo16

Écrivez quelque chose qui vous fait kiffer, même si c’est un roman à l’eau de rose. Qui s’en préoccupe ? Et vous serez peut-être la prochaine Barbara Cartland aux millions d’exemplaires vendus ! En tout cas, pas moyen de le savoir si vous n’essayez jamais.

53_nanowrimo17

Vous trouvez ce challenge trop dur, trop long, trop effrayant ? Eleanor Roosevelt disait :

Faites chaque jour qui vous fait peur.

Le nanowrimo vous donne une chose effrayante par jour pendant un mois, et à la fin vous serez FIER, d’avoir accompli quelque chose, de vous êtes confronté à la peur ou tout d moins à la réalisation d’une passion que vous mettez peut-être de côté au quotidien, et si vous n’allez pas au bout des 50 000 mots, vous aurez au moins mis en œuvre des moyens pour atteindre un objectif qui vous tient à cœur, ce qui sera toujours mieux que d’être encore en train de vous dire « ce serait bien que je le fasse ».

Sur ce, je vous laisse pour me rendre à ma deuxième nuit blanche d’écriture !

appel_com2

PS : je n’avais pas prévu un tel remue ménage politique cette semaine et ne parlerai donc pas de Donald Trump sur ce blog. Il sera toujours bien temps de le faire quand il décidera que le traité de Kyoto est bon à jeter avec l’eau des toilettes.

%d blogueurs aiment cette page :