FRENCH DIARY

J’ai quelque chose à vous demander

Salut à toutes et à tous qui venez lire ce blog régulièrement ! Oui aujourd’hui j’aimerais vous poser une question sur la tournure que doit prendre le blog, car j’aimerais y intégrer de nouvelles choses. Ça ne transparaît pas énormément ici, mais depuis quelques mois une autre activité occupe un max de temps dans ma vie : l’écriture. Déjà j’écris plus ici qu’avant, mais pas que. Je vous avais même déjà parlé du nanowrimo en novembre, sans plus développer que cela.

Bref, vient le moment où j’aimerais écrire des articles plus orienté écriture, processus ou exercices d’écriture, dans la veine de celui sur le nanowrimo, donc avec beaucoup moins de dessins, mais des tips, de des playlists, etc. (mais il y en aura toujours dans les articles classiques !)

Les questions que je vous pose ici sont :

– est ce que ce type d’articles vous intéresserait ?

– est-ce que le mélange des genres vous ennuierait ou parasiterait le blog ? Préféreriez-vous que je publie sur mon second blog, plus axé création ?

Voilà, je suis en plein dilemne, mais en attendant rien ne changera ici, bien sûr 🙂

Je me suis fait tatouer

Hier, je me suis fait tatouer. Ça faisait un moment que c’était en projet mais il fallait trouver le bon dessin, la bonne symbolique et un rendez-vous avec un bon tatoueur !

Je suis carrément ravie d’avoir sauté le pas à déjà 36 ans, ça m’a obligée à affronter une de mes peurs : la douleur ! (pour une fille qui passe son temps à avoir mal au ventre et qui se fait une injection tous les 15 jours, elle est bonne celle là).
Je crois que je ne l’avais pas fait de manière aussi frontale depuis que je suis montée sur un scooter en short à Bali. Oui, je suis aussi la fille qui veut pas monter sur les scooters parce que c’est un engin de mort.

Voilà, de temps en temps, je suis confrontée à des peurs mais il faut passer outre, et après je me sens complètement libérée et prête à affronter un tas de nouvelles choses.

Je m’étais dit : faisons un tout petit tatouage (le projet s’y prêtait. Il est très fin et tient sur l’intérieur du poignet), comme ça je verrai si ça fait si mal et si je peut en tenter un plus gros après.
Eh oui, parce que même si je ne regrette pas de ne pas avoir sauté le pas plus tôt (pas seulement à cause de la peur mais aussi à cause de la question du motif), j’avoue que je trouve ça vraiment très beau, personnel, et pour moi c’est une forme d’art à part entière. En tant qu’illustratrice, j’y suis vraiment très sensible. Il existe des œuvres sublimes et spectaculaires à même la peau. Et donc je n’exclus pas de me faire tatouer quelque chose de plus gros et de plus artistique plus tard.

Bon, je suis tout de même là pour vous parler de la première expérience du tatouage, alors je ne vais pas vous mentir : ÇA FAIT MAL.

Je n’ai pas pleuré (et c’est un signe), mais j’ai eu l’impression qu’on m’enfonçais une pointe de cutter dans la peau et qu’on ouvrait ma chair. Voilà ce que j’avais dans la tête :

Ma tatoueuse, Alice Patulacci (à forciori, tatoueuse avant tout —sic), au delà d’avoir dessiné un cercle parfait sur mon poignet, a été super compréhensive, merci ! Elle ne m’a pas caché que ça ferait mal quoi qu’il en soit, et a été adorable lorsque je me suis transformée en moulin à parole pour oublier que j’allais me faire tatouer puis que j’étais en train de le faire. Elle a aussi proposé de me piquer à vide pour que je puisse aprehender la douleur, et ça c’était vraiment bien.

C’était un plaisir de te rencontrer, Alice !

 

Donc ma petite conclusion pour les novices comme moi : oui ça fait mal. Cherchez pas. Quand on vous dit “ça va piquer”, c’est pas vrai. Ça fait carrément mal. Soyez sûr de vous quant à votre résistance à la douleur et à l’envie que vous avez de faire ce tatouage pour être sûr de tenir jusqu’au bout.

Après, on est tous différents, et le résultat est tellement beau ! (sauf si vous tatouez la tête de Chuck Norris. Enfin, vous aimerez peut-être VOUS).

Et vous, déjà tatoué ? Un gros regret de jeunesse ? Un symbole planqué là où seul votre amant peut le voir ? Prêt à endurer la douleur ?

Je vous bise, et je vais remettre de la crème, j’ai mal.

Droits des femmes : rien n’est acquis

Ces jours ci, nécessairement, je m’inquiète par rapport à ce qui se passe aux États-Unis. À peine investi, Donald Trump et son cabinet ont supprimé de la page web de la maison blanche les pages sur le réchauffement climatique et le mouvement LGBT.

Il est si facile d’oublier que ça existe quand ce n’est plus sous nos yeux.

On parle beaucoup ces temps ci de sa guerre contre les médias, mais Trump est en guerre contre de nombreuses autres choses. Ici, on note le combat pour l’écologie, l’assurance santé, les droits des femmes et des gays, lesbiens et transgenres. Une guerre qui moi me révolte, car quand un droit est acquis on ne devrait pas revenir dessus.

Ce week end la women march était impressionnante et on pourrait s’attendre à une considération de la part du gouvernement américain. Mais il est évident qu’il signifie surtout une chose : les droits des femmes sont loin d’êtres acquis. Il faut continuer à communiquer, s’informer, et se battre pour conserver ce que l’on a et gagner de nouveaux combats. Non les femmes ne sont toujours pas considérées comme les égales des hommes en occident.

Hier, comme pour tirer un trait significatif sur la woman march, Trump et son cabinet ont retiré le soutien du gouvernement pour toutes les ONG soutenant le droit à l’avortement. Là je crois qu’on touche le fond. Le fond de notre vagin. Il semble être soumis à l’évaluation, l’approbation et la décisions d’hommes (blancs) qui n’ont aucune idée, pas la moindre petite idée de ce qu’avoir un vagin implique dans la vie. Et ça, sérieux, je crois que ça a achevé de me mettre hors de moi.

Pourquoi est-ce que la situation des USA m’inquiète alors que ce n’est pas mon pays ?

Ma réponse est simple :
L’information circule, et ce qui se passe aux USA influence nécessairement le monde (un peu comme la petite délinquance qui regarde trop Les Experts et pense que mandat de perquisition et légitime défense existent en France). Le fait que certaines lois passent aux États Unis donne une impression de faisabilité en France. S’ils le font, pourquoi pas nous ? De la faisabilité, on passe vite à une impression PIRE : la normalité.

Si une situation finit par paraître normale, plus personne ne s’insurge. Il n’y a rien de pire que la normalité (déjà grand ami du sexisme latent de notre société).

Je ne peux que me réjouir de voir la lutte féministe grandir et revenir à travers le monde, et maintenant plus que jamais, il faut agir !

Women march :
https://www.womensmarch.com/

Le Bilan du Chat Noël

Vous savez quoi ? Le chat Noël existe. Sinon, je vous pose la question : comment j’aurais reçu autant de cadeaux en fin d’année si ce n’était pas le cas ? Et dites-moi, vous croyez vraiment que mes proches dépenseraient AUTANT D’ARGENT juste pour m’acheter des trucs* ? Non. C’est forcément le Chat Noël (rappel : entité issue de ma propre religion offrant des cadeaux pendant les fêtes païennes du solstice d’hiver).

Bref, aujourd’hui je décide d’être à nouveau tout à fait auto-centrée en vous montrant (presque) toutes les belles choses que j’ai reçues. Ce Noël était décidément placé sous le signe de la futilité, mais ça fait du bien, pour une fois que j’avais pas demandé des culottes et une crème de jour pour faire l’année.

Donc bilan :

• Merci à ma sister d’amour d’avoir renouvelé ma routine beauté avec un nettoyant, une crème de jour et une lotion. La base quand on pratique de layering, ou le millefeuille pour les intimes. Vous ne savez pas ce que c’est ? Comme d’habitude, si vous demandez je ferai une note dessus, alors n’hésitez pas 😉

60_BILAN_NOEL01– Merci à ma maman de s’être souvenu qu’il y a deux ans j’avais un problème avec mes cheveux, elle m’a donc offert un shampoing volume même si je n’ai plus du tout ce problème maintenant puisque j’ai plutôt une tendance à ressembler à Dalida, désormais, ce qui va en devenir une vraie, de tendance, avec le biopic. Je pourrai me faire photographier devant sa statue à Montmartre en chantant “Il venait d’avoir 18 ans”, rengaine que seul mon époux bien aimé a le droit d’entendre pour le moment (je soupçonne qu’il veuille se débarrasser de cette mauvaise habitude, d’ailleurs).60_BILAN_NOEL02

Et quand je serais bien bien propre (puisque j’ai eu droit à toute une série de produits de bain dans ma belle famille), je pourrai aller me faire masser chez Nuxe.

60_BILAN_NOEL09– Merci à ma belle-soeur pour le joli sac à main qui ne me quitte plus. Je crois que le message doit être “Bérengère tu as désormais l’âge d’être plus classique. Arrête les sacs fantaisie de merde”. Je suis pas sûre que je pourrai y arriver. Sérieusement.

60_BILAN_NOEL0460_BILAN_NOEL05– Mon fabuleux époux m’a offert la paire de ballerines que j’avais demandé au Chat, avant même que j’écrive la note sur mon blog. C’est dire à quel point on est connecté (trop d’amour). Malheureusement, mes soucis à mes tendons ne me permet plus de marcher à plat, nous avons donc du échanger la paire de ballerines idéales contre d’autres escarpins sublimissimes qui ne me quittent plus. Merci Amour. Tu es le meilleur. Je t’aime. Je crie tout ça sur la place publique.

60_BILAN_NOEL0660_BILAN_NOEL08– Enfin, également dans la liste, j’ai eu un petit bonus avec le livre de Cristina Cordula, et je crois qu’une robe Lindy Bop est en route (là c’est pour mon anniversaire, qui est arrivé dans la foulée) mais je ne sais pas laquelle…60_BILAN_NOEL07

 

Allez, fini le matérialisme auto-centré. À la prochaine, les amis.

appel_com2

* : je rends à César ce qui appartient à César, ou plutôt à Oscar, mon neveu de tout juste 7 ans, qui est l’auteur de cette vanne.

Soldes : panique à bord !

Cette année, pour la première fois depuis… 6 ANS (!!) je peux ENFIN faire les soldes sans culpabiliser. M’acheter des vêtements, des chaussures, espérer d’arrêter de jongler entre mes trois jupes et mes quatre t-shirts à ma taille, racheter des vêtements qui me vont, toujours la même histoire quand on n’arrive pas à stopper la prise de poids.

Hier, j’ai essayé trois jolies robes achetées l’année dernière dans le même objectif, et je ne rentre plus dedans. Je passe les fesses, la taille, mais la poitrine bloque, je sais que ça enragerait certaines déçues de leur poitrine, mais moi ça ne m’amuse pas du tout. J’ai l’impression que c’est sans fin.

Bref, cette année, contrairement aux six précédentes, j’ai un salaire complet, et je sais que j’en aurai un le mois prochain, alors je ressemble un peu à ça :

59_SOLDES01

Je me suis même organisée à fond en faisant une liste de ce qui me manque, ce dont j’ai besoin et ce que je veux !

59_SOLDES02

Je suis juste super frustrée de ne pouvoir faire les boutiques en semaine, à cause du boulot justement, car j’ai tout simplement horreur des foules dans les boutiques. Je ne suis pas une accro au shopping. Deux heures de shopping doit être mon record de supportable. Je n’aime pas essayer en cabine, faire la queue aux caisses, me dépatouiller avec mon manteau, mon écharpe, mes sacs. J’ai l’impression d’être engoncée, gauche, pas à ma place. En plus il faut tout enlever à chaque fois que tu veux essayer un truc.

59_SOLDES03

Malgré ça, je suis contente d’en profiter et d’arrêter enfin de culpabiliser après mes années de vaches maigres, espérant toujours voir poindre à l’horizon des jours meilleurs où tout se mettra enfin à rouler. Ce sont ces petits détails qui à la fois me rendent nostalgique et me permettent de juger l’aisance que je gagne ou perd avec les choses.
J’ai digressé, là, non ? Allez, bon shopping ! Bonnes soldes !

appel_com2

Le petit appartement : Mon talon d’Achille

Un peu avant Noël, mon tendon d’Achille s’est rappelé à mon bon souvenir. Je me traine une tendinite depuis presque un an. À l’époque, j’avais fait une note sur ma remise au sport, qui s’était soldée par ce petit bobo que j’avais pensé oublié jusqu’à ce qu’il refasse surface à mon déménagement, puis lors d’un week end sympa en Creuse, et enfin à Noël. Alors que je venais de commencer mon travail dans une nouvelle boite, je me suis retrouvée dans l’incapacité de descendre mes escaliers, du haut de mon 4eme étage sans ascenceur.

Comme ma santé foireuse fait partie intégrante de ce qui fait que je suis moi, oui, je m’étale un peu sur mes déboires. D’ailleurs, j’ai une autre note sur le feu (âmes sensibles accrochez-vous).

58_PETITAPPART01 58_PETITAPPART02

Bref, autant vous dire que je me suis un peu sentie prisonnière de mon appartement. Je ne crois pas avoir trop caché qu’il était tout petit, mais je ne me suis pas non plus étalée dessus. Aujourd’hui c’est l’occasion de le dessiner en entier pour la première fois. Enfin, en entier… il manque tout de même la cuisine et la salle de bain, qui valent le coup d’œil. Peut-être une prochaine fois !

Pour tout dire, il manque aussi le bordel. Allez ranger la vie de deux personnes adultes dans 10m2, vous ! Ahah ! Je m’en suis donc débarrassée pour le dessin. Et le ouija est toujours sur le mur au dessus du lit. C’est le même meuble que le canapé que j’avais dessiné dans la note. C’est ce à quoi ça ressemble quand c’est replié. Sauf qu’avec une cheville en compote, pas moyen de replier le lit non plus. Ni d’aller faire ses courses, ni de descendre les poubelles que votre mari a oublié de sortir, ni juste d’aller faire un tour pour prendre l’air. Pendant une semaine.

PS : oui on est deux à vivre là dedans, non on ne fait pas ça par choix parce qu’on est des sales cons de parisiens, merci de vous abstenir de ce genre de remarques. En revanche si vous êtes intéressés par le sujet, comme d’hab, laissez un commentaire ! 😉

appel_com2

Bonne année !

Les ptis loulous je vous souhaite une bonne année 2017 avec un seul vœux, toujours le même : une santé de fer !

Quand la santé va, tous les projets sont possibles, il ne tient qu’à vous de les réaliser et de vous donner la force et les moyens de les mettre en œuvre.

Je vous embrasse !

57_bonneannee

Le retour du Chat Noël

Ooooh ça fait longtemps, des années, UNE ÉTERNITÉ que je n’ai pas fait intervenir mon tout mimi Chat-Noël !!! Cinq ans, pour être exacte. La dernière fois, il m’avait offert quasiment tout ce que j’avais mis sur ma liste, même mon cadeau bonus, même si l’amant que j’avais demandé n’avait pas tous ses kilos en muscles mais plutôt en graisse. C’est pas grave, merci chat-Noël, il est temps que je te sorte du placard !

56_noel01

Pour les nouveaux lecteurs qui ne connaissent pas le premier blog Je ne suis pas une fille romantique, voici le principe :

Décembre est arrivé et avec lui la question “qu’est-ce que tu veux pour Noël ?” souvent enrichie de “et qu’est-ce que tu veux pour ton anniversaire ?”, même si j’avoue que ça ne concerne désormais plus grand monde, puisque je ne fais plus de grosse teuf pour mon anniversaire (à la fois, qui viendrait ? Ça fait 3 bonnes années que plus personne ne prend la peine de m’inviter à une soirée de nouvel an, j’ai donc envie de penser que les gens importants se sont réduits comme peau de chagrin).

Donc il y a quelques années, j’ai mis en place un truc pour ménager la surprise : la liste du chat Noël. Elle contient plusieurs idées, dont des farfelues néanmoins réalisables, qui permet de me ménager la surprise pour les fêtes, dans une certaine mesure. Dans cette liste, il y a des choses dont j’ai envie, et d’autres dont j’ai besoin. Ces dernières années, les vaches maigres étant constamment à ma porte, elle ne s’est plus composée que de choses dont j’avais besoin. J’ai envie d’y mettre fin,là, maintenant. 2016 signe le retour de ce dont j’ai envie aussi. Avec, comme j’aime bien, mon cadeau “bonus” de fin de liste, comme les lutins qui font le ménage (mais bon, je sais que c’est pas la peine de les demander au chat Noël tous les ans, ils n’existent décidément pas).

Alors écoute bien, chat Noël ! Et rempli ta hotte de jouets mirifiques !!!

56_noel02 56_noel03 56_noel04 56_noel05 56_noel06

 

Alors, bon, OUI cette liste est franchement matérialiste, il y a des années comme ça. J’aurais pu souhaiter la paix dans le monde, et même s’il est vrai que j’aimerais que l’Univers nous épargne d’autres attentats cette année, soyons honnête : ce n’est pas ce qu’on demande au chat Noël.

Mais comme moi, de votre côté, rien ne vous empêche de prier le Dieu que vous voulez, l’Univers, d’envoyer de bonnes ondes, des pensées positives, bref, la méthode que vous voulez pour rendre tout ça un peu meilleur.

Je vous embrasse tous et vous envoie mes ondes positives à moi pour passer cette nouvelle année !

appel_com2

PS : je sais qu’il est bien trop tard pour publier cette liste, mais ça fait quasiment 1 mois que je n’ai rien posté, et je voulais relancer ma tradition. Donc il vaut mieux tard que jamais. Plein d’amour sur vous.

1 2 3 4 8

%d blogueurs aiment cette page :