Il fallait que ça arrive, le RSI a encore fait des siennes (enfin, la RAM, mais elle n’a pas encore atteint la notoriété du RSI, donc je raccourcis pour les néophytes). Vous vous souvenez de mes misères administratives (les médicales, parce que je n’ai jamais résolu mon problème de RSA) ?
Eh bien hier, je vais à la pharmacie commander mon médicament en toute innocence…

42_rsi01 42_rsi02 42_rsi03 42_rsi04 42_rsi05

J’entame donc une longue et triste campagne de harcèlement du RSI, de la RAM (même si les agents d’accueil sont toujours adorables avec moi), de l’État qui laisse tomber ses malades incurables. Vous pouvez m’accompagner, si vous le souhaitez, d’abord sur twitter, puis / ou relayer sur le média de votre choix pour mettre en avant le fait que les caisses d’assurance maladie, toutes utiles soient-elles (attention, je suis POUR le système de solidarité français et POUR l’assurance maladie qui sont des acquis sociaux hautement important à mes yeux. Je déteste juste la façon dont l’administration à la française a le don de compliquer à l’extrême les choses simples) ne préviennent plus les assurés de la fin de leur prise en charge, malgré les traitements à plusieurs centaines ou milliers d’euros sur lesquels ils ne peuvent se permettre de faire l’impasse.

Bref, vous comprendrez ma colère et mon dénuement face à l’incohérence d’une administration dépassée et de plus en plus vide de sens, voire de sens commun (c’est pire).

PS : j’ai fait de nombreuses démarches depuis hier pour tenter de résoudre ce souci au plus vite. Et histoire de prévenir les éventuels commentaires qui voudront m’apprendre la vie, et ceux qui ne connaissent vraiment pas ce type de procédure : oui, il est écrit sur la demande de protocole la date limite de celui-ci. En revanche, vous vous souvenez de ce genre de choses, vous, des années plus tard ? Un courrier, c’est vraiment pas de trop.

appel_com2

Posts précédentsCommentaires